1. Accueil
  2. /
  3. Hygiène de vie
  4. /
  5. Puériculture – comment bien faire grandir bébé ? (3/3)

 

Au cours du premier article consacré à l’alimentation du nourrisson, nous avons mis en évidence l’importance primordiale de la qualité du lait maternel au cours de la période d’allaitement.
Puis, nous avons vu quels sont les aliments appropriés et de quelle manière les introduire à l’issue de la période d’allaitement afin d’assurer une saine continuité du régime alimentaire.
Aujourd’hui, nous allons nous pencher sur les bonnes habitudes en terme d’hygiène de vie afin de compléter un régime alimentaire bien choisi et ainsi favoriser le bien-être et l’épanouissement de bébé.

 

Puériculture – comment bien faire grandir bébé ? 3 sur 3

 

S’assurer que l’enfant puisse bouger librement

Dès sa naissance, l’enfant a besoin de bouger. Ses vêtements ne doivent pas limiter ses mouvements. Souvent les enfants sont emmitouflés au point où ils peuvent à peine bouger.
L’enfant a besoin de s’activer musculairement. Ceci lui permet d’explorer son environnement et de prendre conscience de ses différents segments corporels. Ceci est absolument nécessaire à son développement.
Certaines personnes ont l’impression qu’il faut limiter les mouvements d’un enfant. Agir ainsi n’est pas du tout souhaitable.

 

Le besoin d’ensoleillement

Lorsque la température le permet, l’enfant doit être exposé au soleil. Il faut évidemment procéder progressivement. Au début, toujours s’il fait relativement chaud, on le placera à l’ombre pour habituer sa peau à la lumière. Cette période d’adaptation pourra durer quatre ou cinq jours.
Par la suite, on pourra exposer l’enfant au soleil du matin et à celui de la fin de l’après-midi. Le temps d’exposition sera très court au départ, il ne dépassera pas trois ou quatre minutes. Il faudra s’assurer de le déplacer régulièrement pour que toutes les parties de son corps puissent être exposées au soleil. On devra aussi s’assurer qu’il ne regarde pas le soleil.
Idéalement, l’exposition se fera alors qu’il est complètement nu. L’ensoleillement permettra à l’enfant de produire de la vitamine D. Cette vitamine jouera un rôle déterminant dans son développement osseux et sa musculaire.
Il n’est jamais trop tôt pour offrir à l’enfant la possibilité de prendre du soleil. On peut commercer cette pratique quelques jours seulement après la naissance de l’enfant.

 

L’importance du sommeil

Les jeunes enfants ont besoin de beaucoup de sommeil. Ils ont besoin aussi que celui-ci puisse se produire dans le calme. On leur évitera donc les atmosphères tapageuses et bruyantes.
Il arrive souvent que les parents oublient que la chambre dans laquelle se trouve l’enfant n’est pas très bien insonorisée. L’enfant qui dort ne doit pas être soumis au bruit. Son sommeil peut être négativement influencé par le bruit. Dans ces circonstances, son sommeil ne sera donc pas aussi réparateur qu’il devrait l’être.

 

La qualité de l’air respiré

Il arrive encore beaucoup trop souvent qu’un des parents ou les deux fument à la maison. Pour les jeunes enfants qui s’y trouvent, cette situation est dévastatrice. Ces enfants deviennent du même coup des fumeurs passifs. Ils sont forcés de respirer la fumée de leurs parents et ils en subissent de sérieux méfaits.
Si les parents ou l’un des parents fument, il faut absolument qu’ils le fassent à l’extérieur de leur domicile.
En outre, l’air de nos intérieurs étant vraisemblablement plus pollué que celui de la rue d’une grande ville, il est nécessaire de veiller à une bonne ventilation des différentes pièces du lieu d’habitation. Ouvrez les fenêtres tous les jours, y compris en hiver mais pas n’importe quand non plus : évitez, si vous vivez en ville, les périodes de rush du matin et du soir.

 

L’enfant a besoin d’un milieu de vie sain

Les parents qui appliquent des règles de vie saine, ont beaucoup plus de chances de bien se comporter dans le domaine de la puériculture. Puisqu’ils font des efforts dans le but d’améliorer la qualité de leur vie, les chances sont grandes pour qu’ils puissent fournir à leurs enfants des conditions de vie favorables.
Si les enfants se trouvaient constamment dans de telles conditions, il est certain qu’ils seraient beaucoup moins malades.

 

Références

La puériculture – Fascicule n°447 – Cursus de formation en naturopathie – Institut de Formation en Naturopathie (Québec – Canada)

 

 

 

 

Vous aimerez également...


Catégories : Hygiène de vie

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

  Subscribe  
Me notifier des
Show Buttons
Hide Buttons
Scroll Up