1. Accueil
  2. /
  3. Alimentation, Plantes & compléments alimentaires
  4. /
  5. Principaux neurotransmetteurs et équilibre cérébral

 

Le cerveau est une interface avec le corps. Il envoie des signaux électriques qui circulent dans tout l’organisme et alimentent les différents systèmes afin d’orchestrer le bon fonctionnement du corps tout en préservant le psychisme. En effet, le cerveau est le principal générateur d’électricité du corps et quatre paramètres déterminent la relation entre le fonctionnement cérébral et la production, puis la diffusion des signaux électriques vers le reste de l’organisme.
Parmi ces quatre paramètres, nous avons la tension électrique qui mesure l’intensité avec laquelle le cerveau répond à un stimulus, puis nous avons la vitesse de propagation qui détermine la vitesse à laquelle se propagent les signaux électriques, ensuite nous avons le rythme qui détermine la régularité avec laquelle se propagent les signaux électriques et enfin, nous avons la synchronisation qui permet aux signaux électriques de déterminer la condition du moment (action, repos, sommeil).
Ce sont donc ces quatre paramètres qui régissent la nature des signaux électriques qui transitent du cerveau vers le reste de l’organisme. Ces paramètres ne sont ni figés ni constants et ils peuvent varier au cours du temps en fonction des besoins. Ces variations sont le fait de messagers chimiques que l’on nomme neurotransmetteurs.

 

Principaux neurotransmetteurs et équilibre cérébral

 

Qu’est-ce qu’un neurotransmetteur ?

Un neurotransmetteur est un signal chimique libéré par les terminaisons nerveuses présynaptiques à travers la fente synaptique. Il est libéré par une cellule nerveuse qui transmet une impulsion à une autre cellule nerveuse présente au sein d’un muscle, d’un organe ou d’un tissu. Un neurotransmetteur est un messager neurologique qui délivre une information d’une cellule à une autre.
C’est depuis la première moitié du XXe siècle que l’on considère que l’information électrique peut être transférée d’un neurone à un autre au moyen de la signalisation chimique. Et en fonction du neurotransmetteur impliqué, la nature du signal électrique s’en trouvera modifiée.
On recense à l’heure actuelle environ une centaine de neurotransmetteurs mais aujourd’hui nous allons nous pencher sur les quatre principaux d’entre eux.

 

Le GABA

Le GABA ou acide gamma amino butyrique possède un effet apaisant et stabilisateur sur le cerveau. En effet, ce neurotransmetteur est le principal inhibiteur du système nerveux. Grâce à son contrôle sur le rythme cérébral, il permet de fonctionner physiquement et mentalement, d’une manière régulière, constante et stable.
Dès qu’il vient à manquer, le rythme s’emballe et on devient anxieux, nerveux ou irritable. Si le cerveau ne produit pas suffisamment de GABA, le signal électrique se propage brutalement et de manière désordonnée.
Les pathologies liées au GABA sont nombreuses mais on pourrait les résumer à de l’anxiété et de l’irritabilité sur le plan physique et une baisse de la mémoire et de la capacité à se concentrer sur le plan psychique.

Quels aliments pour favoriser la production de GABA ?

Afin de rééquilibrer les niveaux de GABA, il est nécessaire de favoriser sur le plan alimentaire des aliments comportant des glucides complexes et riches en glutamine qui est l’acide aminé précurseur du GABA. C’est-à-dire que l’organisme va utiliser la glutamine pour la transformer ensuite en GABA.
Voici par importance décroissante (du plus riche au moins riche), les aliments contenant de la glutamine : amandes, blé complet, avoine complète, noix, son de riz, lentilles, riz complet, pommes de terre, brocolis, épinards, agrumes. Plus vous consommerez d’aliments de cette liste et plus votre production de GABA sera bonne.

Quels compléments alimentaires pour favoriser la production de GABA ?

Il est possible de se supplémenter afin d’accroître la production de Gaba et le Docteur Éric Braverman recommande de se tourner vers l’inositol à raison de 1000 mg par jour, de la glutamine à raison de 500 mg par jour, de la thiamine (ou vitamine B1) à raison de 50 mg par jour, de la niacine (ou vitamine B3) à raison de 100 mg par jour, de la vitamine B6 (ou pyridoxine) à raison de 10 mg par jour.
Il est également possible d’ajouter de la valériane à raison de 200 mg par jour et de la passiflore à raison de 500 mg par jour. Éventuellement, 2 mg de mélatonine le soir au coucher en cas de problèmes d’endormissement.

 

La sérotonine

La sérotonine aide à synchroniser le cerveau et est associée à la sérénité et à la joie de vivre. Bien que peu présente dans le cerveau, elle joue un rôle essentiel dans la mesure où elle intervient dans le rythme circadien ou dans la mobilité digestive.
Quand on manque de sérotonine, on ressent souvent de la fatigue, on se sent dépassé de  partout et on récupère moins bien au cours de la nuit dans la mesure où celle-ci permet au cerveau de se régénérer et de se rééquilibrer.
Les pathologies liées au manque de sérotonine sont nombreuses mais on pourrait les résumer à des altérations de la mémoire, une moindre capacité à concentrer son attention, des troubles du comportement alimentaire, des troubles digestifs ou du rythme cardiaque.

Quels aliments pour favoriser la production de sérotonine ?

Il est possible de rééquilibrer les niveaux de sérotonine et il faudra, dans ces cas-là, insister sur le plan alimentaire sur les aliments contenant du tryptophane qui est un acide aminé précurseur de la sérotonine.
Voici par importance décroissante (du plus riche au moins riche) les aliments contenant du tryptophane : gibier, avocat, canard, œuf, dinde, germe de blé, ricotta de brebis, chair à saucisse, muesli, flocons d’avoine, chocolat, fromage. Là encore, plus vous consommerez d’aliments de cette liste et plus votre production de sérotonine sera bonne.

Quels compléments alimentaires pour favoriser la production de sérotonine ?

En terme de compléments alimentaires, le Docteur Éric Braverman recommande de se tourner vers le calcium à raison de 750 mg par jour, des huiles de poisson pour leurs apports en oméga 3 à raison de 1000 mg par jour, du magnésium 400 mg par jour, du zinc à 30 mg par jour, de la passiflore à 500 mg par jour et de la vitamine B6 à 10 mg par jour. Il conseille également d’envisager la prise de millepertuis et de tryptophane, cependant cette association n’est pas sans risque et il vaut mieux en faire part, au préalable, à votre médecin ou votre pharmacien en raison d’un risque sérotoninergique (malaise conséquent du à un excès de sérotonine.

 

L’acétylcholine

L’acétylcholine est surtout produite au niveau du cerveau et elle est responsable des fonctions de la pensée comme la compréhension du langage, l’intelligence, la capacité à concentrer son attention.
Quand on manque d’acétylcholine, on a plus de mal à traiter les données sensorielles et à avoir accès aux informations stockées en mémoire.
Les pathologies liées au manque d’acétylcholine sont multiples mais on pourrait les résumer à des dysfonctionnements hormonaux et organiques comme les troubles de la thyroïde, des troubles neurologiques comme la sclérose en plaques, Alzheimer ou encore Parkinson.

Quels aliments pour favoriser la production d’acétylcholine ?

Afin de rééquilibrer les niveaux en acétylcholine, il conviendra, sur le plan alimentaire, d’insister sur les aliments riches en choline qui est le précurseur de l’acétylcholine. Voici par importance décroissante (du plus riche au moins riche) les aliments contenant de la choline : jaune d’œuf, œuf entier, foie de bœuf, foie de poulet, germe de blé, porc, crevettes, son de blé, beurre de cacahouète, pignons de pin, amandes, noix de macadamia, artichauts, brocolis et enfin choux de Bruxelles.

Quels compléments alimentaires pour favoriser la production d’acétylcholine ?

Au sujet des compléments alimentaires, le Docteur Éric Braverman recommande de se tourner vers les huiles de poisson à raison de 1000 mg par jour, la vitamine B1 à 50 mg, la vitamine B5 à 50 mg, la vitamine B12 à 200 µg, la taurine à 500 mg, la phosphatidylcholine à hauteur de 500 mg. Le Ginkgo Biloba à raison de 75 mg par jour et le ginseng coréen à raison de 200 mg par jour sont à envisager. Enfin, il recommande la prise d’huperzine A (afin d’inhiber la recapture de l’acétylcholine) mais ceci n’est pas sans risque et il convient au préalable d’en discuter avec votre médecin.

 

La dopamine

La dopamine est surtout produite au niveau du cerveau et est liée au dynamisme, à l’énergie, à la motivation et à un esprit vif.
Quand on manque de dopamine, le cerveau en état d’éveil fonctionne moins bien et l’intensité avec laquelle il répond à un stimulus, moteur ou sensoriel, est moindre. En général, la carence en dopamine survient plutôt lorsque les trois autres neurotransmetteurs sont présents en quantité accrue.
Les pathologies liées au manque de dopamine sont multiples mais on pourra les résumer à une baisse générale de la forme physique et mentale, une baisse de l’énergie et de la motivation, une mauvaise image de soi encore une mémoire de travail insuffisante.

Quels aliments pour favoriser la production de dopamine ?

En vue de rééquilibrer les niveaux de dopamine, il conviendra, sur le plan alimentaire, d’insister sur les aliments riches en tyrosine qui est un précurseur de la dopamine.
Voici par importance décroissante (du plus riche au moins riche) les aliments contenant de la tyrosine : dinde, gibier, ricotta de brebis, porc, canard, lait entier, poulet, muesli, chocolat.

Quels compléments alimentaires pour favoriser la production de dopamine ?

À propos des compléments alimentaires, le Docteur Éric Braverman recommande de se tourner vers la tyrosine à raison de 1000 mg par jour, la Rhodiola Rosea à raison de 100 mg, la vitamine B6 à raison de 10 mg, un complexe de vitamines du groupe B à raison de 50 mg, la phosphatidylsérine à raison de 100 mg et le Ginkgo Biloba à raison de 100mg.

 

Références

1. Un cerveau à 100% – Docteur Eric Braverman – éditions Thierry Souccar
2. Neuroscience. 2nd edition. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK10957/

 

 

Principaux neurotransmetteurs et équilibre cérébral
Noter cet article

Vous aimerez également...



Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

  Subscribe  
Me notifier des
Show Buttons
Hide Buttons
Scroll Up