Le printemps est là, apportant avec lui soleil et chaleur après ces longs mois d’hiver. Cependant, si vous souffrez d’allergies, le printemps peut devenir la pire saison qui soit. On évalue à 20 % la part de la population souffrant d’allergies saisonnières : nez encombré, nez qui coule, yeux irrités et larmoyants. Que faire dans ces cas-là ?
Au lieu de vous barricader à l’intérieur lorsque la météo s’améliore, je vous propose de vous inspirer de quelques remèdes naturels afin d’améliorer votre situation face aux allergies.

 

Allergies saisonnières : que faire ?

 

Le grand nettoyage de printemps

Un nettoyage de printemps approfondi pourrait être une chose envisager. Vous savez probablement que l’air de l’intérieur de votre maison est environ 10 fois plus polluées que l’air extérieur.
Au cours des mois d’hiver, les allergènes se sont accumulés dans votre intérieur : poussières, acariens, squames (débris de peau morte), moisissures représentent des coupables dont vous pourriez vous débarrasser.
Vous êtes allergique au pollen ? J’entends bien mais procéder à un nettoyage approfondi de votre intérieur évitera de trop mobiliser un système immunitaire qui est déjà suffisamment mis à profit à cause des pollens et autres allergènes du printemps.
Si vous ne l’avez pas encore fait, la première chose à faire est de déterminer les allergènes qui sont les plus incommodants pour vous et la meilleure façon de comprendre ceci est de consulter un allergologue qui pourra déterminer quelles sont précisément les allergènes pouvant affecter votre système immunitaire. Il pourra utiliser un examen sanguin ou des tests cutanés. Vous pourrez ainsi cibler les déclencheurs responsables de vos allergies.
Pour en revenir au grand nettoyage de votre intérieur, vous pouvez vous procurer un masque anti-poussière avant de le commencer. Vous pourrez en trouver dans des magasins de bricolage au rayon peinture et à moindre coût. Ce masque pourra vous protéger des allergènes qui vont se retrouver dans l’air ambiant après balayage ou dépoussiérage.

Mais sans plus tarder, voici quelques conseils qui j’espère vous aideront à retrouver un intérieur propre et sain :

1. Nous allons commencer par la chambre à coucher. Votre lit va nécessiter la plus grande attention. Lavez la surface de votre matelas à l’eau très chaude (60°) dans laquelle vous aurez ajouté un détergent (vous pouvez utiliser des cristaux de soude à la place des détergents chimiques du commerce). Cette opération va permettre de tuer les acariens contenus dans la poussière ainsi que d’autres contaminants.
Vous pouvez utiliser une lingette microfibre essorée avec laquelle vous frotterez la surface du matelas. Bien entendu, si vous souhaitez pouvoir utiliser votre literie la nuit suivante, il vaudra mieux envisager cette opération en début de matinée et par une belle journée chaude afin que vous puissiez exposer le matelas à la lumière du soleil pour accélérer son séchage et le rendre prêt pour la nuit suivante.
Au sujet du linge de maison, un cycle de lavage long et à haute température pourra aider à tuer les acariens présents dans la poussière. Une autre option consiste à déposer durant 24 heures votre linge de maison dans le congélateur afin de tuer les acariens et leurs œufs. Ceci ne vous dispense pas d’un lavage à haute température dans la mesure où même les acariens morts peuvent déclencher des allergies. Faites de même avec les rideaux de la chambre.
Songez également à nettoyer les coussins ou les animaux en peluche qui se trouveraient sur le lit.

2. L’étape suivante consiste à s’attaquer aux désordre et au superflu dans votre maison. Videz les tiroirs, les boites, les placards. Réorganisezr les étagères et déterminez ce qui peut être jeté ou donné. Se débarrasser des décorations et autres bibelots aidera à réduire l’accumulation de poussière. En outre, une maison avec moins d’encombrement est plus facile à nettoyer et à maintenir propre.

3. Songez à garder la maison bien aérée pendant le nettoyage. Si vous ne pouvez pas ouvrir les fenêtres à cause du pollen, utilisez un purificateur d’air afin d’aider à maintenir l’air ambiant propre.

4. À propos des produits de nettoyage, utilisez dans la mesure du possible des produits naturels, hypoallergéniques et sans parfum. Le bicarbonate de soude et le vinaigre d’alcool constituent de puissants nettoyants naturels. Pensez à vous munir de gants en caoutchouc pendant le nettoyage.

5. Afin de capturer la poussière, vous pouvez utiliser des textiles modernes dédiés à cet effet. Les tissus que l’on trouve aujourd’hui possèdent une charge électrostatique à même de pouvoir emprisonner la poussière.

6. Au sujet de votre aspirateur, il existe désormais des modèles équipés de filtres HEPA. Il s’agit d’une norme garantissant un haut degré de filtrage des poussières et des allergènes.

7. Nous allons maintenant nous attaquer aux moisissures qui peuvent avoir pour  particularité de se loger dans les recoins les plus inaccessibles comme sous le réfrigérateur par exemple.
Désinfectez également les poubelles, le bac à douche et le rideau de douche. Si ce dernier comporte trop de moisissures, songez à le remplacer par un neuf. Utilisez une solution de cristaux de soude et d’eau chaude pour le nettoyage qui va en outre permettre d’inhiber la croissance des moisissures. Dans le même esprit, vous pouvez utiliser un déshumidificateur que vous trouverez en supermarché ou en magasin de bricolage.

8. Si votre animal de compagnie provoque des allergies, interdisez lui de se rendre dans la chambre à coucher.

Prenez une douche après ce grand nettoyage afin d’éliminer les allergènes qui pourraient se trouver sur votre peau.
Si vous souffrez d’allergies graves, vous pouvez faire appel éventuellement à un service de nettoyage à domicile.

 

Les meilleurs aliments pour éviter les allergies au printemps

Il existe de nombreux médicaments sur ordonnance ou en vente libre pour les allergies mais il y a également des aliments que vous pouvez manger afin d’aider à soulager ou éliminer vos symptômes tout comme il y en a que vous devriez éviter afin d’empêcher les allergies de se produire.

Les aliments à éviter si vous souffrez d’allergies

En fonction du type d’allergies dont vous souffrez, il y a certains aliments que vous devriez éviter. Les plus courants sont : l’artichaut, la courgette, concombre, les melons, les bananes, l’hibiscus et la camomille. L’échinacée est à éviter si vous souffrez d’allergies à la grande herbe à poux (Ambrosia trifida).
Les figues, les oranges, les tomates et les melons doivent quant à eux être évités si vous souffrez d’allergies aux pollens de graminées.
Les produits laitiers sont désormais reconnus comme ayant tendance à provoquer une augmentation de la production de mucus ainsi que de l’inflammation dans l’organisme. Or, dans le cadre d’allergies, l’organisme doit pouvoir évacuer le plus facilement possible les allergènes. Ainsi, si vous souffrez de congestion, nasale par exemple, vous pourriez peut-être réduire voire carrément éliminer les produits laitiers de votre régime alimentaire. Ensuite, un excès de mucus empêche votre organisme d’évacuer correctement les toxines et peut entraîner des réactions allergiques supplémentaires.

Les aliments à favoriser si vous souffrez d’allergies

Dans le but de contrer vos allergies printanières, assurez-vous de privilégier des aliments qui aideront votre organisme à faire face aux allergènes.
Les légumes verts sont véritablement les vedettes dans ce cas dans la mesure où ils représentent une aide précieuse dans la détoxification de l’organisme. Vous pouvez vous tourner vers le chou frisé, le chou vert, les brocolis.
En dehors des légumes verts, vous pouvez vous concentrer sur l’ail, les oignons et l’ortie dont le printemps représente la période idéale pour sa consommation dans la mesure où ses pousses sont encore jeunes.
Tous ces aliments sont riches en nutriments essentiels et en antioxydants qui seront bénéfiques pour votre organisme tout entier, et pas seulement pour vos allergies. D’ailleurs, pourquoi ne pas songer à les incorporer tout au long de l’année pour tirer le meilleur parti de leurs bénéfices ?
Enfin, veuillez noter que les aliments riches en folates et en vitamine C aident à réduire l’inflammation résultant des réactions allergiques.

 

Quelques remèdes naturels pour réduire l’inconfort des allergies

1. L’eau

Si vous parcourez l’Internet à la recherche de remèdes maison contre les allergies, vous trouverez souvent des allusions à des tisanes diverses et variées. C’est tout à fait acceptable mais en réalité la seule chose que vous devriez boire c’est de l’eau et beaucoup !
L’eau permet de fluidifier le mucus et facilite ainsi son élimination. L’eau ne peut pas aider directement à guérir vos allergies mais plus vous buvez mieux vous vous sentirez. Les personnes allergiques, en période de troubles, devraient viser jusqu’à 2 l d’eau par jour.

2. L’inhalation de vapeur

L’inhalation de vapeur représente une excellente solution pour aider à évacuer le mucus. C’est un remède simple à mettre en œuvre et à utiliser.
Faites bouillir une grande casserole d’eau. Une fois à ébullition, coupez le feu et ajoutez trois gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus radié, trois gouttes d’huile essentielle de romarin à cinéole et deux gouttes d’huile essentielle de Tea tree.
Placez votre visage au-dessus de la casserole en veillant à garder une distance suffisante afin d’éviter les brûlures causées par la vapeur. Recouvrez votre tête d’une serviette afin de piéger un maximum la vapeur. Respirez profondément pendant 10 minutes et faites-le jusqu’à trois fois par jour pour soulager les symptômes de vos allergies.

3. Le miel local

Les vertus du miel ne sont plus à vanter et de nombreuses ressources sont disponibles à ce sujet sur Internet. La clé, dans le cadre d’allergies aux pollens, est d’utiliser du miel produit localement tout au long de l’année. Ainsi, ce miel que vous consommez s’apparente à une mini injection d’allergènes qui peut permettre à votre organisme d’apprendre à lutter contre eux.
Je vous invite donc à parcourir les marchés et les épiceries locavores de votre région afin de dénicher des miels produits localement.

4. L’acupuncture

On lui reconnaît des vertus favorables dans le cadre des allergies et on recommande de commencer les séances un mois avant la survenue des premiers symptômes.

 



Vous aimerez également...


 



Ne manquez aucun nouvel article

Likez et abonnez-vous à la page Facebook du blog PleineSantéNaturelle. A très bientôt !




Envie d'être au Top & en Pleine Santé ?

Recevez gratuitement dans votre boîte mail les annonces & astuces santé réservées aux membres !

Dans le cadre de la nouvelle réglementation européenne RGPD, j'autorise le site www.pleinesantenaturelle.com à enregistrer mon adresse email
Lettre d'information triimestrielle. Votre adresse ne sera pas transmise à des tiers.

 

Catégories : Hygiène de vie

Poster un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Subscribe  
Me notifier des
Show Buttons
Hide Buttons
Scroll Up