Voici la la liste de ces 22 acides aminés présentés au cours de cette série d’articles (cliquez sur chaque libellé pour un accès direct) :

Alanine
Arginine
Asparagine
Aspartate ou acide aspartique
Cystéine
Glutamate ou acide glutamique
Glutamine
Glycine
Histidine
Isoleucine
Leucine
Lysine
Méthionine
Phénylalanine
Proline
Pyrrolysine
Sélénocystéine
Sérine
Thréonine
Tryptophane
Tyrosine
Valine

 

Les acides aminés (partie 5 sur 5)

 

La Thréonine

La thréonine fait partie des acides aminés essentiels. Ses fonctions et rôles sont particulièrement nombreux. En effet, elle régule l’équilibre protéique au sein de l’organisme, elle soutient les fonctions cardio-vasculaire, hépatique, nerveuse et immunitaire.
Elle est un précurseur indispensable à la synthèse de la glycine et de la sérine, deux acides aminés intervenant dans la production de collagène, d’élastine et de tissus musculaires.
La thréonine participe à la bonne santé des tissus conjonctifs et des muscles dans tout l’organisme en préservant leur solidité et leur élasticité. Elle est donc indispensable à la fonction cardiaque et on en trouve d’importantes quantités dans le cœur. Elle contribue également à renforcer le squelette et l’émail des dents, tout comme elle peut aider à accélérer la cicatrisation des plaies ou la récupération d’une blessure.
En se combinant aux acides aminés acide aspartique et méthionine, la thréonine aide le foie à digérer les graisses et les acides gras. Sans elle, les graisses s’accumuleraient dans le foie et finiraient par entraîner une insuffisance hépatique.
On trouve de grandes quantités de thréonine dans le système nerveux central et ainsi, une supplémentation pourrait être utile dans le traitement de la maladie de Charcot (également connue sous le nom de sclérose latérale amyotrophique) car elle augmente les niveaux de glycine dans le système nerveux central dont elle est le précurseur (veuillez noter que la supplémentation directe en glycine est inefficace car elle ne peut s’introduire de manière autonome au sein du système nerveux central).
La thréonine est donc un acide aminé essentiel qui doit être obtenu à partir de sources alimentaires dont les suivantes : les produits laitiers, la viande, les céréales et les légumes à feuilles.
Les carences en thréonine sont rares cependant les végétariens ou les végétaliens stricts peuvent éventuellement envisager une supplémentation. Les carences en thréonine se manifestent essentiellement par de l’agitation, des troubles émotionnels, de la confusion, des difficultés digestives et de la stéatose (foie gras).

 

Le Tryptophane

Le tryptophane est un acide aminé essentiel pour les humains, ce qui signifie que l’organisme ne peut pas le synthétiser il doit donc être obtenu à partir de l’alimentation. Ceci dit, il peut être synthétisé par des bactéries d’où l’intérêt, là encore, d’un biote intestinal sain.
Le Tryptophane participe à la biosynthèse des protéines et est également un précurseur des neurotransmetteurs sérotonine et mélatonine. La sérotonine est impliquée dans l’humeur, l’appétit, le sommeil et la maîtrise des compulsions. Lorsque des glucides sont consommés, il se produit une augmentation de l’insuline qui participe à l’élimination de la circulation sanguine d’autres acides aminés qui entrent en compétition avec le tryptophane. Ainsi, la synthèse de la sérotonine s’en trouve facilitée et tous ces mécanismes expliquent en grande partie pourquoi l’on peut ressentir une sensation de bien-être et d’apaisement après avoir consommé des glucides. Les personnes sujettes à l’addiction au sucre ont généralement des taux de tryptophane insuffisants ce qui explique, en partie, ce comportement de pulsions alimentaires pour le sucré.
Le tryptophane favorise donc la détente et le sommeil mais il soulage également le syndrome prémenstruel et réduit, pour le coup, les fringales de glucides.
Le tryptophane peut être utilisé en supplément pour aider à combattre la dépression mais attention, il convient d’être très prudent en cas d’association avec un antidépresseur de type ISRS. Aussi, si toutefois vous étiez intéressés par une supplémentation en tryptophane et si vous prenez un traitement antidépresseur de type ISRS (les plus couramment prescrits), parlez-en au préalable à votre médecin car les conséquences peuvent s’avérer dangereuses.
Le tryptophane peut être trouvé dans l’alimentation : essentiellement les protéines animales à savoir le poulet, la dinde, le bœuf, le riz complet, les noix, le poisson, le lait, les œufs et le fromage.

 

La Tyrosine

La tyrosine est un acide aminé non essentiel qui aide à réguler l’humeur et stimule le système nerveux. Elle peut aider à accélérer le métabolisme et aider à traiter les affections caractérisées par une fatigue chronique.
La tyrosine est un précurseur du neurotransmetteur dopamine qui aide à réguler l’appétit, à réduire la sensibilité à la douleur et à réguler la réponse de l’organisme face au stress.
La tyrosine est également nécessaire pour un bon fonctionnement de la glande thyroïde, de la glande hypophyse et des glandes surrénales. De faibles niveaux de tyrosine peuvent conduire à une hypothyroïdie, une hypotension, de la fatigue chronique et un ralentissement du métabolisme.
On a utilisé la supplémentation en tyrosine dans le cas de certaines allergies, des migraines, de maladie de Parkinson et de symptômes liés à l’arrêt brutal de certains médicaments.
On trouve de la tyrosine dans les amandes, les avocats, les bananes, les produits laitiers, les haricots et les graines.
Veuillez noter que les personnes sujettes à l’hypertension ou aux migraines doivent éviter de se supplémenter en tyrosine et de consommer en parallèle des aliments qui en sont riches car cela peut aggraver leur état. Même mise en garde au sujet de personnes sous traitement de type IMAO (une classe d’antidépresseurs) car on a remarqué qu’il peut se produire de dangereux pics de pression artérielle.

 

La Valine

La valine est un acide aminé essentiel qui participe à une croissance normale, à la réparation des tissus endommagés, à la régulation de la glycémie et à la fourniture d’énergie à l’ensemble de l’organisme. La valine contribue à stimuler le système nerveux central et participe, d’une manière générale, à un bon fonctionnement cognitif.
La valine participe à la fourniture des muscles en glucose au cours d’une activité physique intense. Elle agit également en tant que soutien pour le foie et peut aider à réduire les dommages causés par l’alcoolisme et la toxicomanie comme par exemple dans le cas d’une encéphalopathie hépatique qui sont des lésions cérébrales liées à l’alcool. Attention car l’excès de valine dans le régime alimentaire peut aussi perturber la fonction hépatique.
On trouve de la valine dans les viandes, les produits laitiers, les champignons, les arachides et les protéines de soja.

 

Références

1. Computational Analysis Reveals the Association of Threonine 118 Methionine Mutation in PMP22 Resulting in CMT-1A – Chundi Vinay Kumar, Rayapadi G. Swetha, Anand Anbarasu, and Sudha Ramaiah – http://www.hindawi.com/journals/abi/2014/502618/
2. L-Tryptophan: Basic Metabolic Functions, Behavioral Research and Therapeutic Indications – Dawn M Richard, Michael A Dawes, Charles W Mathias, Ashley Acheson, Nathalie Hill-Kapturczak, and Donald M Dougherty – http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2908021/
3. Tyrosine – University of Maryland Medical Center – http://umm.edu/health/medical/altmed/supplement/tyrosine
4. Valine – https://examine.com/supplements/valine/

 

 



Vous aimerez également...


  • Les acides aminés (partie 3/5)Les acides aminés (partie 3/5)   Voici la la liste de ces 22 acides aminés présentés au cours de cette série d'articles (cliquez sur chaque libellé pour un accès direct) […]
  • Les acides aminés (partie 2/5)Les acides aminés (partie 2/5)   Voici la la liste de ces 22 acides aminés présentés au cours de cette série d'articles (cliquez sur chaque libellé pour un accès direct) […]
  • Les acides aminés (partie 1/5)Les acides aminés (partie 1/5)   Les acides aminés sont des molécules qui entrent dans la composition des protéines grâce à leur assemblage par des liaisons que l'on […]
  • Les acides aminés (partie 4/5)Les acides aminés (partie 4/5)   Voici la la liste de ces 22 acides aminés présentés au cours de cette série d'articles (cliquez sur chaque libellé pour un accès direct) […]

 



Ne manquez aucun nouvel article !

Likez et abonnez-vous à la page Facebook du blog PleineSantéNaturelle. A très bientôt !





Envie d'être au Top & en Pleine Santé ?

Recevez gratuitement dans votre boîte mail les annonces & astuces santé réservées aux membres !

Dans le cadre de la nouvelle réglementation européenne RGPD, j'autorise le site www.pleinesantenaturelle.com à enregistrer mon adresse email
Lettre d'information trimestrielle. Votre adresse ne sera pas transmise à des tiers.

 

Catégories : Alimentation

Les acides aminés (partie 5/5)

Poster un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Subscribe  
Me notifier des
Show Buttons
Hide Buttons
Scroll Up