Voici la la liste de ces 22 acides aminés présentés au cours de cette série d’articles (cliquez sur chaque libellé pour un accès direct) :

Alanine
Arginine
Asparagine
Aspartate ou acide aspartique
Cystéine
Glutamate ou acide glutamique
Glutamine
Glycine
Histidine
Isoleucine
Leucine
Lysine
Méthionine
Phénylalanine
Proline
Pyrrolysine
Sélénocystéine
Sérine
Thréonine
Tryptophane
Tyrosine
Valine

Les acides aminés (partie 3 sur 5)

 

La Leucine

Le rôle de la leucine consiste, à l’aide des acides aminés isoleucine et valine, à réparer les muscles, réguler le taux de sucre sanguin et procurer à l’organisme de l’énergie pour fonctionner.
La leucine participe également à la production de l’hormones de croissance.
La leucine, l’isoleucine et la valine sont ce que l’on appelle des acides aminés branchés et tous trois participent à la récupération musculaire après l’effort. La leucine est donc un acide aminé particulièrement apprécié les sportifs. À ce propos, elle est le plus efficace des acides aminés branchés pour prévenir la fonte musculaire dans la mesure où elle peut être convertie plus rapidement en glucose que ne le peuvent l’isoleucine et la valine.
Des apports accrus en glucose préviennent le cannibalisme énergétique musculaire au cours d’une activité physique intense, ce qui explique pourquoi la leucine est un supplément particulièrement apprécié des body builders.
La leucine participe à la régénération des os, de la peau et des tissus musculaires après blessure et c’est pourquoi on la recommande souvent pour récupérer d’une intervention chirurgicale.
Les sources alimentaires de leucine sont : le riz complet, les haricots secs, la viande, les noix, et la farine complète. La leucine est un acide aminé essentiel ce qui signifie qu’elle peut pas être synthétisée par l’organisme et doit être obtenu à travers les aliments.
Attention à l’excès de leucine qui peut entraîner une déficience en vitamine B3, causer des dommages au foie et aux reins dans la mesure où elle augmente la production d’ammoniac par l’organisme. Ainsi, les personnes sujettes aux troubles rénaux devraient s’abstenir de se supplémenter en leucine.

 

La Lysine

La lysine est un acide aminé essentiel bien connu pour ses propriétés antivirales. Elle aide à prévenir l’herpès et les rhumes. Elle est nécessaire à la production hormonale et à la bonne santé des os, tant pour les enfants que pour les adultes.
La lysine participe à la production d’anticorps ce qui explique en grande partie ses propriétés antivirales. Elle s’oppose à la bonne absorption de l’arginine par l’organisme dont le virus de l’herpès a besoin pour se multiplier. Des études ont montré que se supplémenter en lysine, en vitamine C et en flavonoïdes aide à prévenir la propagation du virus de l’herpès.
Cet acide aminé aide également à promouvoir la production de collagène et des protéines musculaires ce qui peut aider à accélérer la récupération suite à une intervention chirurgicale ou à une blessure.
La lysine est un acide aminé essentiel qui ne peut être synthétisé par l’organisme et les bonnes sources alimentaires sont : le fromage, les œufs, poisson, le lait, les pommes de terre, la viande rouge et la levure.
La plupart des gens ont des apports suffisants en lysine à travers l’alimentation mais en cas de régime alimentaire pauvre en protéines, les symptômes suivants peuvent apparaître : rougeurs de l’œil, perte de cheveux, troubles de la concentration, irritabilité, baisse de vitalité et de l’appétit, troubles reproducteurs et de la croissance.

 

La Méthionine

La méthionine est un acide aminé essentiel qui aide l’organisme à métaboliser et éliminer les graisses. Elle contient du soufre nécessaire à la production du plus puissant des antioxydants naturels : le glutathion.
C’est à partir de la méthionine que l’organisme produit deux autres acides aminés soufrés : la cystéine et la taurine qui aident l’organisme à éliminer les toxines, construire des tissus sains et promouvoir la santé cardio-vasculaire.
La méthionine est ce qu’on appelle un lipotrope : une substance chimique qui aide à la mobilisation et à la dégradation des graisses du foie. Elle est donc particulièrement recommandée en cas de stéatose hépatique. Elle soutient également le foie en terme de régulation des apports en glutathion qui est nécessaire au foie pour la neutralisation des toxines.
La méthionine est essentielle pour la formation du collagène qui participe à la bonne santé de la peau, des ongles et des tissus conjonctifs. Elle aide également à réduire les niveaux d’histamine inflammatoire dans l’organisme. Ainsi, les personnes sujettes à une inflammation due à l’histamine peuvent bénéficier des bienfaits d’une supplémentation en méthionine.
Des recherches préliminaires ont montré que la méthionine pourrait aider à traiter les symptômes de la pancréatite et de la maladie de Parkinson. Elle se révèle être également une aide précieuse pour le traitement des infections urinaires car elle permet de prévenir l’adhésion et la prolifération de bactéries sur les tissus des conduits urinaires.
On trouve de la méthionine dans les sources alimentaires suivantes : les haricots secs, les œufs, le poisson, l’ail, les lentilles, la viande, les oignons et le yaourt.

 

La Phénylalanine

La phénylalanine est un acide aminé essentiel dont le corps a besoin pour faire fonctionner le système nerveux central. À ce sujet, on l’emploie avec succès afin de réduire les symptômes de la dépression et des douleurs chroniques ainsi que d’autres troubles liés à un mauvais fonctionnement du système nerveux central.
L’organisme a besoin de phénylalanine afin de synthétiser de la dopamine, un neurotransmetteur. Ainsi, une supplémentation en phénylalanine peut aider dans le cadre de troubles de l’humeur. Elle permet également de soulager les douleurs chroniques et d’améliorer la mémoire et la concentration.
La phénylalanine est un acide aminé essentiel ce qui signifie qu’elle doit être obtenue via l’alimentation et les meilleures sources alimentaires sont : la viande, le poisson, le fromage, les noix, les œufs et les haricots secs.

 

Références

1. Leucine supplementation and intensive training. Mero A.
2. Lysine – University of Maryland Medical Center – http://umm.edu/health/medical/altmed/supplement/lysine
3. Methionine – Medical Center of MacKinney – http://medicalcenterofmckinney.com/hl/?/21792/Methionine
4. Phenylalanine – University of Maryland Medical Center – http://umm.edu/health/medical/altmed/supplement/phenylalanine

 

 



Vous aimerez également...


  • Les acides aminés (partie 5/5)Les acides aminés (partie 5/5)   Voici la la liste de ces 22 acides aminés présentés au cours de cette série d'articles (cliquez sur chaque libellé pour un accès direct) […]
  • Les acides aminés (partie 1/5)Les acides aminés (partie 1/5)   Les acides aminés sont des molécules qui entrent dans la composition des protéines grâce à leur assemblage par des liaisons que l'on […]
  • Les acides aminés (partie 2/5)Les acides aminés (partie 2/5)   Voici la la liste de ces 22 acides aminés présentés au cours de cette série d'articles (cliquez sur chaque libellé pour un accès direct) […]
  • Les acides aminés (partie 4/5)Les acides aminés (partie 4/5)   Voici la la liste de ces 22 acides aminés présentés au cours de cette série d'articles (cliquez sur chaque libellé pour un accès direct) […]

 



Ne manquez aucun nouvel article

Likez et abonnez-vous à la page Facebook du blog PleineSantéNaturelle. A très bientôt !




Envie d'être au Top & en Pleine Santé ?

Recevez gratuitement dans votre boîte mail les annonces & astuces santé réservées aux membres !

Dans le cadre de la nouvelle réglementation européenne RGPD, j'autorise le site www.pleinesantenaturelle.com à enregistrer mon adresse email
Lettre d'information triimestrielle. Votre adresse ne sera pas transmise à des tiers.

 

Catégories : Alimentation

Poster un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Subscribe  
Me notifier des
Show Buttons
Hide Buttons
Scroll Up