Les benzodiazépines, vous connaissez ? Peut-être même en prenez-vous actuellement. Il s’agit d’une famille d’anxiolytiques (médicaments visant à réduire l’anxiété) composée notamment du Xanax, du Lexomil ou du Valium (pour citer les plus connus).
On les utilise depuis des décennies et elles ont prouvé leur efficacité à réduire l’anxiété ou à favoriser le sommeil. Cependant, il y a le revers de la médaille. En effet, ces médicaments sont connus pour entraîner une forte dépendance si bien que les autorités de santé françaises recommandent de ne pas excéder une prescription de 3 mois (1 mois aux États-Unis).
Outre la dépendance qu’elles entraînent, les benzodiazépines induisent un phénomène de tolérance : c’est-à-dire que l’organisme s’habitue à la substance et il convient, avec le temps, d’augmenter les doses pour obtenir l’effet escompté (sauf que dans les faits, même en augmentant les doses, comme pour les drogues, on ne retrouve jamais réellement l’effet “lune de miel” qui opérait en début de prise).

 

3 plantes utiles durant un sevrage des benzodiazépines - représentation d'un plant de Bacopa Monnieri

 

Principe de fonctionnement des benzodiazépines

Les benzodiazépines sont considérées comme des opiacés (c’est-à-dire dérivé de l’opium) et leur mode d’action consiste à potentialiser l’effet du GABA dont elles sont des agonistes. Le GABA est un neurotransmetteur dont une des principales propriétés est d’apporter le calme.
La potentialisation du GABA par les benzodiazépines entraîne une conséquence dommageable : la réduction avec le temps des récepteurs GABA-A situés dans le large domaine extracellulaire.
C’est donc cette réduction du nombre des récepteurs qui explique les phénomènes de tolérance et de dépendance qui font que les benzodiazépines sont si difficiles à arrêter.

 

L’arrêt des benzodiazépines

Arrêter les benzodiazépines n’est pas chose aisée et nécessite la plus grande prudence. En effet, l’arrêt provoque une sensation de manque qui se traduit par un retour, parfois même plus important, des symptômes qui avaient nécessité la prise en charge.
Un arrêt trop brutal est même considéré comme dangereux et peut (heureusement assez rarement) entraîner des réactions extrêmes telles que des crises d’épilepsie.
L’arrêt de ces médicaments doit impérativement être accompagné par un médecin tant c’est délicat.
Typiquement, il va s’agir de réduire les doses sur une longue période et surtout en douceur afin d’éviter des désagréments et minimiser l’inconfort. Certains médecins pourront remplacer la benzodiazépine prescrite jusqu’à présent par une autre ayant une demi-vie plus longue (qui va donc rester présente plus longtemps dans le sang).
Arrêter les benzodiazépines est donc rarement une partie de plaisir mais sachez que la nature a mis à disposition des plantes qui peuvent jouer un rôle spécifique et utile au cours du sevrage. Je vais vous présenter ces plantes à titre informatif et il convient d’en parler au préalable à votre médecin si vous décidiez de les utiliser.

 

Les plantes utiles

Bacopa Monnieri

Appelée également Brahmi en Ayurveda (médecine traditionnelle indienne), Bacopa Monnieri est une plante utile en cas de sevrage des benzodiazépines. Elle est traditionnellement utilisée en cas d’anxiété et de dépression. Des études médicales ont montré son intérêt en ce sens notamment une où il ressort qu’elle produit un effet qualitativement comparable au lorazépam (un membre de la famille des benzodiazépines).
Un des principes de Bacopa Monnieri pour réduire l’anxiété est le suivant : augmenter les niveaux de sérotonine. Ainsi, on joue sur les niveaux de sérotonine dont on sait qu’elle a des propriétés relaxantes afin de compenser l’insuffisance de GABA.
Attention, car Bacopa Monnieri entraîne une élévation des hormones thyroïdiennes : parlez-en à votre médecin.

 

Le Kava Kava

Le Kava Kava est une plante traditionnellement utilisée par les peuples habitant certaines îles du Pacifique occidental. Il y est consommé sous forme de boisson pour ses propriétés anesthésiantes et relaxantes.
L’avantage du kava kava dans le cadre d’un sevrage des benzodiazépines réside dans sa capacité à induire la formation de nouveaux récepteurs GABA-A. En l’occurrence, ceux dont les benzodiazépines ont réduit le nombre. On a donc un double effet avantageux : relaxation permettant d’atténuer l’inconfort du sevrage et stimulation de la formation de nouveaux récepteurs GABA-A. À noter que ce dernier avantage demande pas mal de temps (de plusieurs mois à plusieurs années) et ne garantit pas un retour aux conditions qui ont précédé la prise des benzodiazépines.

ATTENTION : cette information est uniquement à destination des francophones ne résidant pas en France dans la mesure où le kava kava a été interdit par l’AFSSAPS en 2003.

 

La Mélisse Officinale

La mélisse est très appréciée depuis des siècles dans nos contrées pour ses propriétés apaisantes. Elle nous intéresse, dans notre cas, car elle contient de l’acide rosmarinique qui est un inhibiteur de l’enzyme GABA Transaminase (GABA-T) dont le rôle consiste à dégrader le GABA. La mélisse va donc permettre de maintenir des taux de GABA plus élevés et plus longtemps.

Attention car il semblerait que la Mélisse entraîne une relative dépendance sur le long terme. A utiliser en tant que béquille temporaire lors du sevrage et en rotation avec d’autres plantes. En outre, la Mélisse peut perturber l’absorption de certains médicaments pour la thyroïde.

 

Et les autres plantes dans tout ça ?

Vous pensez à la Valériane, à la Passiflore, au Houblon, la Lavande, la Camomille, le Tilleul ou la Verveine ?
Ces plantes sont également utiles mais j’ai voulu dans cet article évoquer des plantes dont on entend moins parler. Afin d’éviter le phénomène de tolérance évoqué plus haut, il convient de procéder à des rotations de ces plantes (telle plante pendant telle durée, puis telle autre plante pendant telle autre durée et ainsi de suite. A noter que le principe de rotation est une des clefs d’un sevrage réussi) ou éventuellement des synergies (mélange de plantes combinant leurs propriétés respectives).
À propos de tolérance, il a été montré que la Valériane, tout comme la Mélisse, doit être utilisée avec une certaine prudence si on envisage une prise sur le long terme.

 

Sous quelle forme consommer ces plantes ?

En infusion/décoction, sous forme entière séchées, réduites en poudre et conditionnées en gélules mais dans le cas qui nous intéresse aujourd’hui, je les préfère sous forme d’extraits pour une concentration plus élevée en principes actifs.

À propos de concentration plus élevée en principes actifs, il y a les huiles essentielles et je recommande particulièrement le Petit Grain Bigarade, la Marjolaine Coquille et l’Orange Douce (voire toutes les huiles essentielles d’agrumes).

 

Références

1. Effects of a Standardized Bacopa monnieri Extract on Cognitive Performance, Anxiety, and Depression in the Elderly: A Randomized, Double-Blind, Placebo-Controlled Trial – Carlo Calabrese, N.D., M.P.H.,corresponding author William L. Gregory, Ph.D., Michael Leo, Ph.D., Dale Kraemer, Ph.D., Kerry Bone, F.N.I.M.H., F.N.H.A.A., and Barry Oken, M.D – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3153866/
2. A Bacoside containing Bacopa monnieri extract reduces both morphine hyperactivity plus the elevated striatal dopamine and serotonin turnover. – Rauf K, Subhan F, Sewell RD – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22105846
3. Alcoholic extract of ‘Bacopa monniera’ reduces the in vitro effects of morphine withdrawal in guinea-pig ileum. – Sumathi T, Nayeem M, Balakrishna K, Veluchamy G, Devaraj SN – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12241980
4. Anxiolytic activity of a standardized extract of Bacopa monniera: an experimental study. – Bhattacharya SK, Ghosal S – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23195757
5. Kava for the treatment of generalised anxiety disorder (K-GAD): study protocol for a randomised controlled trial – Karen M. Savage,corresponding author Con K. Stough, Gerard J. Byrne, Andrew Scholey, Chad Bousman, Jenifer Murphy, Patricia Macdonald, Chao Suo, Matthew Hughes, Stuart Thomas, Rolf Teschke, Chengguo Xing, and Jerome Sarris – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4630875/
6. KAVA (Piper methysticum) An Overview of the Research and Clinical Indications – https://www.gaiaherbs.com/uploads/1609_HPR_Kava_ResearchPaper-1371567120.pdf
7. Kavain, the Major Constituent of the Anxiolytic Kava Extract, Potentiates GABAA Receptors: Functional Characteristics and Molecular Mechanism
Han Chow Chua,1 Emilie T. H. Christensen, Kirsten Hoestgaard-Jensen, Leonny Y. Hartiadi, Iqbal Ramzan, Anders A. Jensen, Nathan L. Absalom, and Mary Chebib – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4917254/
8. Pilot trial of Melissa officinalis L. leaf extract in the treatment of volunteers suffering from mild-to-moderate anxiety disorders and sleep disturbances – Julien Cases, Alvin Ibarra, Nicolas Feuillère, Marc Roller, and Samir G. Sukkar – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3230760/
9. Does Melissa Officinalis Cause Withdrawal or Dependence ? – Kadir Demirci, Mehmet Akgönül, Arif Demirdaş, and Abdullah Akpınar – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4384870/
10. Anti-Stress Effects of Lemon Balm-Containing Foods – Andrew Scholey, Amy Gibbs, Chris Neale, Naomi Perry, Anastasia Ossoukhova, Vanessa Bilog, Marni Kras, Claudia Scholz, Mathias Sass, and Sybille Buchwald-Werner – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4245564/

3 plantes utiles durant un sevrage des benzodiazépines
4.7 (93.33%) 3 votes



Vous aimerez également...


 



Envie d'être au Top & en Pleine Santé ?

Recevez gratuitement dans votre boîte mail les annonces & astuces santé réservées aux membres !

 

Dans le cadre de la nouvelle réglementation européenne RGPD, j'autorise le site www.pleinesantenaturelle.com à enregistrer mon adresse email
Lettre d'information triimestrielle. Votre adresse ne sera pas transmise à des tiers.

 


2
Poster un Commentaire

1 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
cardinal claudine

bonjour en tombant sur ovtre cite , je cheche des huiles essentielles pour que je fasse un sevrage de lyxanxiail y a trois huiles essentielles conseillées m ais pas la façon de les utiliser , pouvez vous me renseigner a ce sujet cordialement claudine cardinal

Show Buttons
Hide Buttons
Scroll Up