Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on TumblrShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page

 

Tout comme celui d’un adulte, le système immunitaire d’un enfant lutte (entre autres) contre les micro-organismes pathogènes (générateurs de maladies) tels que les bactéries, les virus, les champignons et les parasites.
Tous les enfants sont exposés en permanence à ces agents pathogènes et cela ne signifie pas pour autant qu’ils tombent automatiquement malades. Pourquoi ? Car un système immunitaire sain et fort offre à l’enfant des défenses naturelles performantes contre les maladies. À l’inverse, un enfant disposant d’un système immunitaire déprimé sera plus susceptible de souffrir de maladies infectieuses telles que le rhume ou la grippe.
Il n’est pas possible de protéger votre enfant de tous les germes présents dans l’environnement et ce ne serait pas souhaitable. Les germes sont en abondance partout et surtout au sein des lieux de vie tels que la crèche ou l’école maternelle. L’exposition aux germes est donc normale et souhaitable car ceux-ci contribuent à renforcer le système immunitaire de votre enfant. En outre, la survenue de maladies infantiles telles que la varicelle, la rougeole, les oreillons ou encore la rubéole contribue à renforcer l’immunité des enfants.
Il existe un certain nombre d’outils intéressants à disposition des parents pour favoriser facilement et efficacement un système immunitaire sain et performant pour leur enfant.
Il est donc possible de prendre des mesures pour renforcer ses défenses, améliorer sa capacité de guérison et donc l’aider à aboutir à un niveau plus élevé de bien-être. Voici comment :

 

Renforcer le système immunitaire des enfants

 

Ca commence par un régime alimentaire approprié

Il existe une étroite corrélation entre une alimentation adéquate, un équilibre immunitaire et la résistance aux infections. Dans le but de maintenir un système immunitaire sain et performant, il convient de privilégier les aliments sous forme brute. Il est donc important de laisser un maximum les aliments transformés de côté. Cela comprend les chips, le chocolat, les gâteaux, les sodas, etc. Ces aliments ne devraient être donnés que de manière occasionnelle tant ils contiennent des additifs, des conservateurs et surtout du sucre. Il a été démontré dans de nombreux essais cliniques que le sucre déprime de manière conséquente le système immunitaire en réduisant le nombre de globules blancs. Or, une des fonctions de ces derniers est de combattre et de détruire les germes qui peuvent causer des maladies
Ensuite, les additifs et les conservateurs contenus dans ces produits et qui ne peuvent être traités par l’organisme peuvent provoquer des intolérances alimentaires. Or, dans pareil cas, la capacité digestive est diminuée, l’inflammation augmente ce qui rend la lutte contre les virus et les bactéries beaucoup plus difficiles. C’est ce qui arrive quand un enfant ingère plus d’additifs et de conservateurs que son organisme ne peut traiter.
Concentrez-vous plutôt sur les fruits et légumes frais, de la volaille et du poisson de qualité, des œufs (là encore de qualité et s’il n’y a pas d’allergie), des noix et des graines. Lorsque les enfants ont du mal à consommer des fruits et des légumes frais, pourquoi ne pas leur proposer sous forme de jus confectionné grâce à un extracteur ?

Alimentation stimulante du système immunitaire pour les enfants

L’ail

Il est l’une des meilleures solutions pour stimuler renforcer le système immunitaire de votre enfant. Cet aliment fabuleux propose de puissantes propriétés antivirales et antibactériennes. L’ail stimule les cellules immunitaires et augmente la production d’anticorps. Il contient du soufre possédant des propriétés antioxydantes. Si l’ail ne convient pas à votre enfant pour des raisons évidentes, vous pouvez vous tourner vers l’oignon qui possède des propriétés similaires.

Les baies

Les baies représentent une des meilleures sources d’antioxydants et de nutriments stimulant le système immunitaire. Les pigments rouges, bleus ou violets déterminent la présence d’un puissant antioxydant appelé Antocyanine. Les baies contiennent également des quantités importantes de vitamines à ainsi que de la vitamine C qui renforce le système immunitaire de votre enfant.

Les légumes verts

Les légumes à feuilles vertes sont exceptionnellement riches en nutriments stimulants l’immunité. L’un d’entre eux est le fer et participe à la production des anticorps. Si les légumes à feuilles vertes ne sont pas toujours les aliments favoris d’un enfant, vous pouvez essayer de lui en faire consommer à travers des smoothies.

 

Évoluer dans un environnement non toxique

On recense plus de 100 000 substances chimiques dans notre environnement et l’exposition à ces dernières endommage le système immunitaire, diminue la capacité à lutter contre les infections courantes et les maladies graves telles que le cancer.
La piètre qualité de l’air intérieur et extérieur, des aliments et de l’eau, ainsi qu’une exposition constante aux pesticides contribue à la diminution de l’immunité chez les enfants comme chez les adultes.
Les toxines environnementales sont donc partout mais il est possible d’éviter les expositions inutiles en favorisant des solutions non toxiques pour les produits de nettoyage domestique, les produits de soins corporels, les vêtements ou les produits de traitement de la pelouse et du jardin.

 

Évitez les antibiotiques inutiles

Les choses changent et évoluent favorablement mais les antibiotiques sont encore excessivement prescrits aux enfants. La résistance aux antibiotiques et la dépression du système immunitaire sont quelques-unes des conséquences d’une utilisation excessive et souvent inutile d’antibiotiques.
Si les antibiotiques sont utiles pour juguler une infection due à des bactéries pathogènes, ils ne font malheureusement pas la distinction entre les mauvaises bactéries et les bactéries amicales, ce qui engendre de facto un déséquilibre de la flore intestinale.

 

Maintenir une flore intestinale saine

Le microbiote ou flore intestinale constitue une communauté complexe de micro-organismes vivant dans votre intestin. Ces micro-organismes protègent votre tube digestif et jouent un rôle essentiel dans le soutien du système immunitaire.
Chez les enfants (comme chez les adultes), lorsqu’il y a déséquilibre au sein du microbiote, leur capacité à lutter contre les infections se trouve diminuée.
Les probiotiques contiennent des bactéries vivantes. Lorsqu’ils sont consommés, ils stimulent la prolifération de bactéries intestinales amicales au détriment de bactéries délétères. Un supplément de probiotiques contenant les souches lactobacillus, bifidobacterium et acidophilus constitue un bon début. Mais le problème des probiotiques en gélules est qu’ils contiennent beaucoup moins de micro-organismes que des aliments probiotiques. Aussi, je vous invite à confectionner vos probiotiques vous-même

 

Dormir suffisamment

Des études chez l’adulte montrent que la privation de sommeil rend plus sensible à la maladie en réduisant le nombre des globules blancs (une des armes du système immunitaire) qui s’attaquent aux microbes et aux cellules cancéreuses. Bien évidemment, il en est de même pour les enfants et ceci rappelle la nécessité pour les enfants de dormir suffisamment. En fonction de l’âge, les enfants ont besoin de 10 à 13 heures de sommeil.

 

Faites de l’exercice en famille

La recherche montre que l’exercice physique renforce le système immunitaire en augmentant le nombre de globules blancs chez les adultes mais l’activité physique régulière peut bénéficier aux enfants de la même manière.
Afin d’inciter vos enfants à se dépenser, soyez un bon modèle : « Faites de l’exercice avec eux plutôt que de les exhorter à sortir et à jouer pour qu’ils se dépensent. » Vous pouvez faire avec du vélo, partir en randonnée pédestre, faire du patin à roulettes, jouer au basket ou au tennis.
Passer beaucoup de temps à l’extérieur est bénéfique car Mère Nature est un excellent stimulateur du système immunitaire. En outre, le temps passé à l’extérieur sera d’autant de temps passé en moins à l’intérieur permettant une moindre exposition aux toxines environnementales. Laissez-les étreindre les arbres et courir pieds nus dans l’herbe…

 

Bien-être mental et émotionnel

A ce sujet, l’amour et l’attention constituent une excellente nutrition pour le système immunitaire. Les enfants ont besoin de marques d’affection régulières. Lorsqu’il se sentent aimés et sentent que les gens autour d’eux s’aiment, ils sont épanouis et heureux.
De nombreuses études ont montré que le rire et les pensées positives stimulent les cellules du système immunitaire. Plus les enfants sont heureux et apprécient la vie, plus leur fonction immunitaire sera saine et performante.
A contrario, le stress épuise le système immunitaire et abaisse la résistance d’un enfant à la maladie d’où l’intérêt de favoriser les marques d’affection et les attentions positives. Ce confort émotionnel le rassure…
Un bon moyen de soulager le stress de votre enfant est de lui prodiguer un massage. Vous pouvez facilement apprendre à masser votre bébé ou votre enfant : il existe probablement de nombreux cours près de chez vous ou alors faites de l’acquisition d’un livre traitant du sujet.

 

Quelques suppléments et herbes pouvant faire des merveilles

Les meilleurs suppléments pour stimuler le système immunitaire d’un enfant sont la vitamine D et le zinc.
Le sureau et l’astragale sont fantastiques pour contrer les infections récurrentes des voies respiratoires.
Pour les allergies, les huiles de poisson, la vitamine C et l’ortie font des merveilles.
L’Echinacée permet, d’une manière générale, d’obtenir une intéressante stimulation du système immunitaire.

Assurez-vous de consulter votre pédiatre avant d’envisager ces coups de pouce pour votre enfant.

 

 

Références

1. Role of sugars in human neutrophilic phagocytosis – Albert Sanchez, J. L. Reeser, H. S. Lau, P. Y. Yahiku, R. E. Willard, P. J. McMillan, S. Y. Cho, A. R. Magie, and U. D. Register – Amercian Journal of Clinical Nutrition – http://ajcn.nutrition.org/content/26/11/1180.abstract
2. Food allergy – Carsten Bindslev-Jensen – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1113034/
3. From inflammation to sickness and depression: when the immune system subjugates the brain – Robert Dantzer, Jason C. O’Connor, Gregory G. Freund, Rodney W. Johnson, and Keith W. Kelley – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2919277/
4. The Immunomodulation and Anti-Inflammatory Effects of Garlic Organosulfur Compounds in Cancer Chemoprevention – Georgia Schäfer1 and Catherine H. Kaschula – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3915757/
5. 16 Foods That Boost Your Immune System – http://www.webmd.com/cold-and-flu/ss/slideshow-immune-foods
6. Vitamin C (Ascorbic acid) – University of Maryland Medical Center – http://www.umm.edu/health/medical/altmed/supplement/vitamin-c-ascorbic-acid
7. The impacts of air pollution on the immune system – Robin Arnette – https://www.niehs.nih.gov/news/newsletter/2015/1/science-nadeau/
8. The effects of antibiotics on the microbiome throughout development and alternative approaches for therapeutic modulation – Amy Langdon, Nathan Crook, and Gautam Dantas – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4831151/
9. The role of intestinal microbiota and the immune system. – Purchiaroni, Tortora A, Gabrielli M, Bertucci F, Gigante G, Ianiro G, Ojetti V, Scarpellini E, Gasbarrini A. – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23426535
10. Exercise and immunity – https://medlineplus.gov/ency/article/007165.htm
11. A Positive Outlook May Be Good for Your Health – https://www.nytimes.com/2017/03/27/well/live/positive-thinking-may-improve-health-and-extend-life.html?_r=0
12. Stress Weakens the Immune System – http://www.apa.org/research/action/immune.aspx
13. Vitamin D and the Immune System – Cynthia Aranow – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3166406/
14. Zinc in Human Health: Effect of Zinc on Immune Cells – Ananda S Prasad – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2277319/
15. Elderberry Supplementation Reduces Cold Duration and Symptoms in Air-Travellers: A Randomized, Double-Blind Placebo-Controlled Clinical Trial – Evelin Tiralongo, Shirley S. Wee, and Rodney A. Lea – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4848651/
16. Astragalus « super herb » protects, supports immune system function – http://www.naturalnews.com/027223_ASTRAGALUS_immune_system.html
17. Echinacea for Cold and Flu – https://sciencebasedmedicine.org/echinacea-for-cold-and-flu/

 

 

Recevez les prochains articles et les astuces santé réservées aux inscrits





Lettre d'information trimestrielle. Nous vous garantissons que votre adresse ne sera pas transmise à des tiers.

 

AVERTISSEMENT


L’objectif de cet article/blog n’est pas de traiter, de diagnostiquer, ni de prescrire. Les informations contenues ne doivent en aucun cas remplacer l’avis d’un médecin. Ce matériel à visée informative a pour objectif d’aider à entretenir sa santé. L’auteur et l’éditeur déclinent toute responsabilité concernant l’interprétation de ce texte.

Compte tenu de l'évolution permanente des sciences médicales et nutritionnelles, le contenu (tout ou partie) de cet article n'est peut-être plus à jour au moment où vous le lisez. Veuillez noter que je me remets régulièrement en question, ce qui me permet d'apporter des mises à jour ou corrections si besoin.

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on TumblrShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz