Accueil > Alimentation > Le potassium : un minéral insuffisamment considéré

Le potassium : un minéral insuffisamment considéré

Publié le 28 mars 2017 par PleineSantéNaturelle

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on TumblrShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page

 

Le potassium ne bénéficie malheureusement pas de la même considération que le calcium ou encore le magnésium et c’est préjudiciable tant il détermine la pleine santé. En effet, il joue un rôle crucial dans la santé du cœur, la digestion, la fonction musculaire, la santé des os et bien plus encore.

 

Le potassium un minéral insuffisamment considéré

 

Bien que l’on trouve du potassium dans de nombreux aliments communément consommés – tels que les fruits, les légumes, les produits laitiers, les poissons gras et les fruits à coques – un faible pourcentage de la population réussit à atteindre la recommandation quotidienne de 4700 mg. Ceci est problématique dans la mesure où le potassium est un nutriment qui doit être maintenu en équilibre avec le sodium dans le sang. Si vous consommez trop de sodium notamment à travers le sel, ce qui est très courant si vous consommez des aliments transformés, votre organisme aura un besoin accru de potassium.
Les individus particulièrement à risque sont ceux connaissant des problèmes de malabsorption chronique, comme la maladie de Crohn ou ceux connaissant des troubles cardiaques.
Ceci étant écrit, toute personne ayant une alimentation inappropriée – avec un excès d’aliments transformés et pas assez d’aliments frais et bruts – s’expose potentiellement à un risque de niveau de potassium insuffisant (hypokaliémie).

 

Le potassium aide à réduire l’hypertension artérielle

Un déséquilibre du ratio sodium-potassium en faveur du sodium peut conduire à l’hypertension artérielle. Or, on considère qu’un adulte sur trois souffre d’hypertension. Selon un rapport du Center for Disease Control and Prevention aux États-Unis, le nombre de décès dus à l’hypertension a augmenté de près de 62 % entre 2000 et 2013 (aux Etats-Unis).
Une méta-analyse récente a confirmé qu’un apport quotidien suffisant en potassium est associé à une réduction de la pression artérielle chez les patients souffrant d’hypertension. Les chercheurs ont noté que la réduction de la pression artérielle est significativement corrélée avec un ratio équilibré entre le sodium et le potassium. Les personnes sujettes à l’hypertension peuvent donc bénéficier d’un apport accru en potassium et d’une diminution de la consommation de sodium.

 

L’augmentation des apports de potassium est sans doute plus important que la diminution drastique de la consommation de sel en cas d’hypertension artérielle

On a longtemps considéré qu’il suffisait de recommander une diminution drastique de la consommation de sel pour faire baisser l’hypertension. Mais aujourd’hui, on considère qu’il est plus pertinent de se tourner vers un régime alimentaire de qualité et particulièrement riche en potassium.

Les pommes de terre, les bananes, les avocats, les légumes verts et les champignons sont riches en potassium et il est finalement plus simple et plus confortable pour les personnes souffrant d’hypertension d’ajouter ces aliments à leur régime alimentaire que d’enlever du sel.

Ceci ne signifie pas pour autant qu’il faille maintenir une consommation élevée de sel, bien entendu et à plus forte raison s’il s’agit de sel raffiné.

D’après un article publié en 1985 dans la revue New England Journal of Medicine et intitulée « Paleolithic Nutrition », nos ancêtres des cavernes recevaient apparemment quotidiennement 11 000 mg de potassium pour 700 mg de sodium. Soit un ratio de 16 fois en faveur du potassium.
En revanche, actuellement, la consommation quotidienne de potassium est aux alentours de 2500 mg pour 3600 mg de sodium.

 

Le potassium peut aider à réduire le risque d’accident vasculaire cérébral

A partir du moment où le potassium permet de maintenir une tension artérielle saine, il contribue automatiquement à réduire le risque d’accident vasculaire cérébral dans la mesure où l’hypertension artérielle constitue un facteur de risque majeur d’accident vasculaire cérébral.

Le potassium semblerait jouer un rôle dans l’amélioration de la fonction des vaisseaux sanguins au sein du cerveau. Il permettrait, en outre, une meilleure oxygénation des neurones prévenant ainsi leur dégénérescence en raison d’un manque d’oxygène.

Une étude a montré que pour chaque augmentation de 1000 mg de potassium par jour, le risque d’accident vasculaire cérébral diminue de 11 %. En particulier le risque d’accident vasculaire cérébral ischémique qui représente le type le plus courant et qui résulte d’une obstruction d’un vaisseau sanguin.

 

Votre ratio sodium-potassium est-il acceptable ?

Si vous consommez beaucoup d’aliments transformés et peu de légumes verts, il y a de grandes chances que votre ratio sodium-potassium soit déséquilibré. Afin de le vérifier, vous pouvez vous aider d’applications en ligne qui servent d’outil dans le cadre d’un régime minceur ou d’une pratique sportive.
On recommande généralement de consommer cinq fois plus de potassium que de sodium mais la plupart des gens obtiennent quotidiennement deux fois plus de sodium que de potassium. Si votre ratio est déséquilibré :

-Réduisez voire éliminez les aliments transformés qui sont très riches en sel et pauvres en potassium et autre nutriments essentiels.

-Privilégiez les aliments frais et bruts idéalement cultivés en agriculture biologique et locale afin d’assurer une teneur optimale en nutriments. Ce type d’alimentation fournira naturellement de bien meilleures quantités de potassium.
-Pour ce qui est du sel, privilégiez du sel non raffiné (sel de Guérande ou de l’Himalaya).

Inutile de prendre des suppléments de potassium pour corriger un déséquilibre. En outre, il ne faudrait pas risquer d’aboutir à un déséquilibre inverse.
Il est simplement préférable de modifier votre alimentation et d’incorporer plus d’aliments riches en potassium. Les jus de légumes verts sont un excellent moyen d’apporter suffisamment de potassium, sachant que 25 cl contiennent de 300 à 400 mg. Les sources alimentaires riches en potassium sont :

-Les haricots lima
-La courge
-Les épinards cuits
-L’avocat

Et dans une moindre mesure :

Fruits : les pruneaux, les papayes et les bananes.
Légumes : les brocolis, les choux de Bruxelles, les asperges, les bettes et les betteraves.

 

Références

1. Potassium – University of Maryland Medical Center – http://umm.edu/health/medical/altmed/supplement/potassium
2. Here’s One of the Nutrients That Many of Us Get Too Little Of – http://www.nutritionaction.com/daily/what-to-eat/one-nutrient-to-get-more-of/
3. Daily potassium intake and sodium-to-potassium ratio in the reduction of blood pressure: a meta-analysis of randomized controlled trials. – Binia A, Jaeger J, Hu Y, Singh A, Zimmermann D. – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26039623
4. Association of Urinary Sodium and Potassium Excretion with Blood Pressure – The New England Journal of Medicine – http://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa1311989
5. Paleolithic Nutrition — A Consideration of Its Nature and Current Implications – The New England Journal of Medicine – http://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJM198501313120505
6. Potassium intake and risk of stroke in women with hypertension and nonhypertension in the Women’s Health Initiative. – Seth A, Mossavar-Rahmani Y, Kamensky V, Silver B, Lakshminarayan K, Prentice R, Van Horn L, Wassertheil-Smoller S. – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25190445
7. Dietary Potassium Intake and Risk of Stroke – A Dose–Response Meta-Analysis of Prospective Studies – Susanna C. Larsson, Nicola Orsini, Alicja Wolk – http://stroke.ahajournals.org/content/42/10/2746

 

 


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les prochains articles et les astuces santé réservées aux inscrits !






Lettre d'information trimestrielle. Nous vous garantissons que votre adresse ne sera pas transmise à des tiers.

 

AVERTISSEMENT

L’objectif de cet article/blog n’est pas de traiter, de diagnostiquer, ni de prescrire. Les informations contenues ne doivent en aucun cas remplacer l’avis d’un médecin. Ce matériel à visée informative a pour objectif d’aider à entretenir sa santé. L’auteur et l’éditeur déclinent toute responsabilité concernant l’interprétation de ce texte.

Compte tenu de l'évolution permanente des sciences médicales et nutritionnelles, le contenu (tout ou partie) de cet article n'est peut-être plus à jour au moment où vous le lisez. Veuillez noter que je me remets régulièrement en question, ce qui me permet d'apporter des mises à jour ou corrections si besoin.

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on TumblrShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz

 

A propos de l’auteur

Vignette Emmanuel Luttwiller pleine santé naturelle    

PleineSantéNaturelle




Naturopathe à Grenoble et en ligne (par Skype), je suis éditeur, auteur et fondateur du site Pleinesantenaturelle.com.
Mon souhait, à travers ce site, est de pouvoir fournir à chacun les rudiments de base pour être en pleine santé.
Je me passionne pour la santé au naturel depuis maintenant 10 ans et plus le temps passe, plus je m'aperçois que cette aventure est vaste et c'est pour moi un formidable moteur !

Vous pouvez me suivre sur Twitter et Facebook.

Faire un don

Si vous souhaitez me donner un coup de pouce pour le temps consacré à la rédaction des articles ou pour le financement de l'hébergement du blog, c'est ici :