Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on TumblrShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page

 

Chaque jour de votre vie, votre cœur bat en moyenne 80.000 fois, ce qui est considérable et c’est dire à quel point le rôle du cœur est central pour l’organisme humain.
Pour qu’il puisse continuer à battre joyeusement et efficacement le plus longtemps possible, assurez-vous qu’il obtient tous les nutriments dont il a absolument besoin.

Voici une liste de 12 de ces éléments nutritifs importants et la manière de les obtenir…

 

Les nutriments essentiels à la bonne santé du cœur

 

Les acides gras omega 3

Les oméga 3 soutiennent la fonction cardiaque en empêchant la formation de caillots sanguins, en diminuant l’inflammation et en aidant à maintenir le taux de cholestérol et la pression sanguine à des niveaux sains. Ces acides gras de type oméga 3 peuvent être trouvés en quantités élevées dans les poissons gras. Par contre, pour le saumon, il convient de préférer une origine sauvage étant donné que les saumons d’élevage sont bourrés de dioxines et de pesticides (la Norvège, pourtant premier producteur mondial de saumon d’élevage, a déclaré il y a quelques années le saumon comme étant l’aliment le plus toxique qui soit). Préférez dans ces cas-là les petits poissons gras tels que la sardine et le maquereau qui contiennent moins de métaux lourds (étant en bas de la chaîne alimentaire contrairement au thon dont je rappelle qu’il est interdit en Suède aux femmes enceintes).
Afin de mieux déterminer comment bien vous supplémenter en oméga 3, je vous propose de consulter l’article que j’ai consacré à ce sujet.

 

Les folates

Les folates (ou vitamine B9) contribuent à maintenir l’homocystéine à des niveaux sains. L’homocystéine à des niveaux élevés dans le sang est liée à un risque plus élevé de maladies cardiaques, y compris les maladies vasculaires et les infarctus. De bon niveaux de folates peuvent être atteints à partir de légumes verts à feuilles comme le chou, la laitue et les épinards. En cas de problèmes de méthylation, il peut être utile de se tourner vers le 5-MTHF qui est la forme méthylée de la vitamine B9.

 

La coenzyme Q10

Ce sont les muscles du cœur qui contiennent la plus grande quantité de coenzyme Q10 ou CoQ10. La CoQ10 est à la fois un producteur d’énergie et un antioxydant naturel pour chaque cellule de notre organisme. Des études ont montré que ce nutriment abaisse la tension artérielle. On le trouve généralement dans les abats, les sardines et le bœuf mais en petites quantités, ce qui en fait un nutriment dont il peut être utile de se supplémenter.

 

Les acides gras monoinsaturés

On les appelle « bonnes » graisses ou « saines ». Les acides gras monoinsaturés peuvent être trouvés en quantité importante dans les avocats, les amandes, huile d’olive et les noix de pécan. Un apport accru de ces acides gras est lié à une baisse du cholestérol de type LDL et à une augmentation du taux de cholestérol de type HDL dans le sang.

 

Le magnésium

Je ne vous le présente plus : le magnésium est un nutriment essentiel à l’organisme humain étant impliqué dans plus de 300 réactions biochimiques. Le cœur, en particulier, nécessite des niveaux suffisants de ce nutriment afin de maintenir un rythme cardiaque normal et, comme l’ont montré des études récentes, de réduire l’hypertension artérielle.
Les personnes souffrant d’arythmie (rythme cardiaque irrégulier) sont couramment traitées avec du magnésium que l’on peut trouver dans les épinards et les noix. Il est parfois nécessaire de se supplémenter en magnésium surtout lorsque les carences existent depuis de nombreuses années et je vous propose cet article en ce sens.

 

La quercétine

Il s’agit d’un flavonoïde qui peut aider à prévenir la coagulation du sang en raison de ses propriétés anti-inflammatoires naturelles. Une coagulation sanguine excessive peut entraîner une diminution du flux sanguin. Ceci peut conduire à la fois à une pression artérielle élevée et à une diminution de l’oxygénation du sang. Habituellement prise sous forme de complément alimentaire, la quercétine se trouve également sous sa forme naturelle dans les pommes (rouge : très important car on en trouve peu dans les pommes vertes type Golden par exemple).

 

La L-Carnitine

Des essais cliniques ont montré des résultats suggérant que la L-Carnitine peut aider au rétablissement d’une personne ayant subi un infarctus à partir du moment où elle est administrée immédiatement. La L-Carnitine est un dérivé d’acide aminé que l’on trouve dans presque tous les types de cellules de l’organisme. Elle est également essentielle au maintien d’un taux de cholestérol sain. On la trouve dans les aliments de soja fermenté, les avocats et les protéines animales.

 

Le lycopène

Il s’agit d’un antioxydant qui se trouve en abondance dans les tomates et qui leur donne leur couleur rouge si caractéristique. Ce nutriment a été lié à la réduction du risque de maladie cardiaque. Afin de constituer de bons apports, il convient de préférer la version cuite des tomates et de se tourner dans ces cas-là vers du concentré.

 

Les polyphénols

Les polyphénols sont des substances phytochimiques antioxydantes que l’on trouve en abondance dans les végétaux. Les fraises, les myrtilles et les framboises en contiennent des quantités intéressantes. Les polyphénols aident à augmenter la production d’acide nitrique dans l’organisme ce qui induit une réduction de la tension artérielle en provoquant une relaxation et une dilatation des vaisseaux sanguins.

 

Le resvératrol

A l’origine du fameux « French paradox« , le resvératrol est lié à une diminution de la pression artérielle. Lui aussi améliore la production d’oxyde nitrique et entraîne une dilatation des vaisseaux sanguins, ce qui diminue, de facto, la tension artérielle. On le trouve essentiellement dans la peau du raisin noir.

 

La vitamine C

La protéine C-réactive est un marqueur de l’inflammation censé être un prédicteur pertinent de la maladie cardiaque. L’un des nombreux avantages de la vitamine C pour la santé du cœur est sa capacité à réduire la quantité de protéine C-réactive dans l’organisme. Selon le Docteur James Enstrom de l’université de Californie, seulement 300 mg par jour de vitamine C peuvent aider à réduire de 50 % le risque de maladie cardiaque.
Un des autres avantages de la vitamine C est sa capacité à prévenir la maladie artérielle périphérique. Le Journal of the American Heart Association affirme que de faibles niveaux de vitamine C sont associés à la maladie artérielle périphérique dans les jambes, quand les artères se bloquent, ce qui peut entraîner des problèmes cardiaques.

 

Les stérols

Les stérols réduisent la quantité de cholestérol LDL. On les trouve dans les noix, dans la margarine (qui doit être impérativement bio car les graisses ne sont pas hydrogénées) et le jus d’orange. Les experts recommandent d’en apporter 2 grammes par jour.

 

Références

1. Omega-3 fatty acids – university of Maryland Medical center – http://www.umm.edu/health/medical/altmed/supplement/omega3-fatty-acids
2. Folate and risk of coronary heart disease: a meta-analysis of prospective studies. – Wang ZM, Zhou B, Nie ZL, Gao W, Wang YS, Zhao H, Zhu J, Yan JJ, Yang ZJ, Wang LS. – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21924595
3. Coenzyme Q10 – university of Maryland Medical center – http://www.umm.edu/health/medical/altmed/supplement/coenzyme-q10
4. Monounsaturated Fatty Acids and Risk of Cardiovascular Disease: Synopsis of the Evidence Available from Systematic Reviews and Meta-Analyses – Lukas Schwingshackl and Georg Hoffmann – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3546618/
5. Magnesium in Prevention and Therapy – Uwe Gröber, Joachim Schmidt, and Klaus Kisters – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4586582/
6. Does Quercetin Improve Cardiovascular Risk factors and Inflammatory Biomarkers in Women with Type 2 Diabetes: A Double-blind Randomized Controlled Clinical Trial – Maryam Zahedi, Reza Ghiasvand, Awat Feizi, Gholamreza Asgari, and Leila Darvish – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3775217/
7. Lycopene, tomatoes, and the prevention of coronary heart disease. – Rao AV – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12424333
8. L-carnitine treatment for congestive heart failure–experimental and clinical study. – Kobayashi A, Masumura Y, Yamazaki N – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1538579
9. Plant polyphenols as dietary antioxidants in human health and disease – Kanti Bhooshan Pandey and Syed Ibrahim Rizvicorresponding author – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2835915/
10. Resveratrol and Clinical Trials: The Crossroad from In Vitro Studies to Human Evidence – Joao Tomé-Carneiro, Mar Larrosa, Antonio González-Sarrías, Francisco A. Tomás-Barberán, María Teresa García-Conesa, and Juan Carlos Espín – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3782695/
11. Vitamin C and Heart Health: A Review Based on Findings from Epidemiologic Studies – Melissa A. Moser and Ock K. Chun – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5000725/
12. Plant sterols and cardiovascular disease: a systematic review and meta-analysis† – Bernd Genser, Günther Silbernagel, Guy De Backer, Eric Bruckert, Rafael Carmena, M. John Chapman, John Deanfield, Olivier S. Descamps, Ernst R. Rietzschel, Karen C. Dias, and Winfried März – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3279314/

 

 

Recevez les prochains articles et les astuces santé réservées aux inscrits





Lettre d'information trimestrielle. Nous vous garantissons que votre adresse ne sera pas transmise à des tiers.

 

AVERTISSEMENT


L’objectif de cet article/blog n’est pas de traiter, de diagnostiquer, ni de prescrire. Les informations contenues ne doivent en aucun cas remplacer l’avis d’un médecin. Ce matériel à visée informative a pour objectif d’aider à entretenir sa santé. L’auteur et l’éditeur déclinent toute responsabilité concernant l’interprétation de ce texte.

Compte tenu de l'évolution permanente des sciences médicales et nutritionnelles, le contenu (tout ou partie) de cet article n'est peut-être plus à jour au moment où vous le lisez. Veuillez noter que je me remets régulièrement en question, ce qui me permet d'apporter des mises à jour ou corrections si besoin.

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on TumblrShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz