Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on TumblrShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page

 

Le printemps est une période de renouveau qui laisse derrière lui les jours plus sombres et plus froids de l’hiver pour laisser place aux beaux jours et aux aliments nouveaux.
Contrairement à l’hiver qui nous propose essentiellement des légumes racine solides et denses, le printemps nous offre des aliments plus légers et plus lumineux, contenant plus de nutriments et aux arômes plus subtils.
Découvrez les aliments de printemps pour des repas pleins de saveur et apportant de précieux bénéfices nutritifs.

 

Les aliments santé du printemps

 

Les graines germées

Au-delà de leur charme et de leur texture délicate, les graines germées sont reconnues comme étant des aliments extrêmement nutritifs. Ces plantes minuscules et jeunes peuvent contenir de quatre à six fois plus de nutriments que leur version mature.
Les graines germées les plus souvent consommées sont le fénugrec, l’alfalfa, le radis, les betteraves (liste non exhaustive).
Vous pouvez facilement les cultiver à la maison et les utiliser dans les salades ou en garniture pour pratiquement tout ce qui pourrait nécessiter un peu de verdure supplémentaire.

 

Les fraises

Le printemps correspond à l’arrivée des fraises que l’on trouve facilement en ce moment. Ces petits fruits tant appréciés sont riches en vitamine C, en manganèse et en fibres.
Les fraises sont excellentes en dessert mais vous pouvez les essayer dans une salade d’épinards et leur vitamine C aidera votre corps à absorber le fer contenu dans les épinards.

 

Le cresson

Ce légume à feuilles est extrêmement dense en nutriments grâce aux vitamines K, A et C qu’il contient. Ce légume de la famille des crucifères est idéal dans les soupes ou les salades.

 

Les radis

Ces petits légumes racine au goût piquant ajoutent une pointe de couleur rose aux plats. Vous pouvez les consommer finement tranchés dans une salade ou trempés dans du houmous.
Les fanes des radis sont excellents et peuvent être consommés en salade.

 

Les asperges

Les asperges sont l’un des légumes les plus aimés du printemps. Ces lances de couleur verte, parfois violette ou blanche, sont irrésistibles de saveur et riches en précieux nutriments. À ce propos, elles contiennent des niveaux élevés de folates, ainsi que de la vitamine K, du sélénium et des fibres.
Il existe de nombreuses manières de les préparer mais je vous suggère une cuisson douce afin de préserver un maximum leurs bienfaits.

 

La menthe

Plus qu’une simple herbe rafraîchissante, la menthe possède des propriétés antibactériennes et antivirales. Elle aide en outre à apaiser l’inflammation est couramment utilisée comme une aide digestive, ce qui fait d’elle un ajout pertinent à de nombreux repas. La menthe s’accommode très bien tant dans les plats salés que sucrés.

 

Les pois

Les pois de printemps valent bien l’effort de l’écossage indispensable avant la cuisson. Ces petits aliments tout mignons sont riches en protéines, en vitamines K et en fibres.

 

Les oignons nouveaux

Outre leur saveur subtile et délicate, les oignons nouveaux possèdent de formidables vertus pour la santé. Je vais donc m’attarder un peu plus sur leur cas :

Ils sont riches en antioxydants et aident à prévenir les dommages causés à l’ADN et aux tissus cellulaires en inhibant l’action des radicaux libres. La vitamine C contribue à réduire les niveaux élevés de cholestérol ainsi que la tension artérielle. Enfin, les composés soufrés aident à réduire le risque de maladies coronariennes en augmentant les niveaux d’insuline qui pour rappel aide au transport du sucre dans le sang vers les cellules de l’organisme.

En plus de la vitamine C, les oignons nouveaux contiennent des niveaux élevés de vitamine K et ces deux vitamines participent de la bonne santé des os. La vitamine C aide à la synthèse du collagène et participe de la solidité des os tandis que la vitamine K joue un rôle clé dans le maintien de la densité osseuse.

Ils contiennent des caroténoïdes comme la lutéine et la zéaxanthine qui exercent un effet protecteur des yeux renforcé par la présence de vitamines.

 

Les artichauts

Ah les artichauts ! Quelle saveur et texture délicates ! Ils sont riches en magnésium, un minéral vital qui participe à plus de 300 réactions biochimiques dans le corps dont la production d’énergie.
Les artichauts sont traditionnellement reconnus comme étant favorables à la bonne santé du foie et de la vésicule biliaire. En effet, ils stimulent la production de bile et aident le corps à se détoxifier. Ces propriétés lui viennent de deux molécules qui sont la silymarine et la cynarine.

 

Les épinards

On dit que le printemps est la saison préférée de Popeye. Les épinards sont un super aliment chargé de tonnes de nutriments pour une teneur faible en calories. Ces légumes verts à feuilles foncées contribuent à la santé de la peau et des cheveux, des os et fournissent des protéines, du fer, des vitamines et des minéraux.
Ils contiennent un antioxydant connu sous le nom d’acide alpha lipoïque dont on sait qu’il contribue à réduire les taux de glucose en augmentant la sensibilité à l’insuline. Ils sont riches en chlorophylle qui s’est révélée efficace pour bloquer les substances cancérogènes.
Les faibles apports en vitamine K ont été associés à un risque plus élevé de fractures osseuses. Or, les épinards en sont riches et participent donc de la bonne santé du squelette.

 

La rhubarbe

Cette plante de couleur rouge ressemblant au céleri est l’ingrédient phare de ce régal qu’est la tarte à la rhubarbe. Elle est un aliment minceur car les catéchines qu’elle contient contribuent à briser les tissus adipeux en déclenchant la libération de graisse des cellules adipeuses puis accélèrent la capacité du foie à transformer cette graisse en énergie.

 

Le fenouil

Bien qu’il soit plutôt considéré comme étant un légume d’hiver, on le trouve encore au début du printemps. Le fenouil contient un mélange unique de phyto nutriments dont la rutine, des flavonoïdes et de la quercétine qui en font un antioxydant puissant.
Ces composés actifs contribuent à réduire l’inflammation et les fibres qu’il contient aident à éliminer les toxines potentiellement cancérogènes du côlon afin de prévenir le cancer de celui-ci.

 

La chicorée

La chicorée est un genre de salade de couleur rouge. C’est l’une des meilleures sources alimentaires de polyphénols : de puissants micro-nutriments qui jouent un rôle favorable dans la prévention des maladies et la perte de poids.
Une étude publiée dans le Journal of nutrition a révélé que les personnes qui consomment au moins 650 mg par jour de polyphénols ont une chance de 30 % plus élevé de vivre plus longtemps que celles qui en consomment moins. 100 g de chicorée contiennent un peu plus de 100 mg de polyphénols alors pensez à ajouter un peu de ces feuilles rouges aux feuilles vertes.

 

Le pissenlit

Le pissenlit apparaît aux premiers signes du printemps. Ses feuilles amères participent de la bonne santé du foie en stimulant la production de bile, promouvant ainsi la digestion. Une bonne digestion permet en outre de réduire les chances de constipation.
Il est d’une aide précieuse pour les personnes diabétiques car il stimule la production d’insuline. Il est également diurétique et aide à enlever les dépôts de sucre dans les reins à travers un flot urinaire accru. D’une manière générale, il aide à éliminer les dépôts de substances toxiques dans les reins et plus généralement dans le système urinaire. Enfin, ses propriétés désinfectantes inhibent la prolifération bactérienne.

 

Les blettes

Les blettes contiennent des sels minéraux de toutes sortes et pas mal de fer (2.28mg pour 100 g), des vitamines du groupe B et un soupçon de vitamine C. Ce qui est le plus intéressant, c’est leur richesse en caroténoïdes : 3800 mg pour 100 g. Ces antioxydants concourent au bon fonctionnement cellulaire et plus particulièrement à celui des cellules de vos artères et de votre peau. Attention, car les blettes, surtout les feuilles, sont très riches en oxalates et si jamais vous avez tendance à faire des calculs rénaux, je vous recommande, tout comme les épinards, de les éviter. À éviter également si vous prenez un traitement anticoagulant car les blettes sont très riches en vitamine K.

 

 

Recevez les prochains articles et les astuces santé réservées aux inscrits





Lettre d'information trimestrielle. Nous vous garantissons que votre adresse ne sera pas transmise à des tiers.

 

AVERTISSEMENT


L’objectif de cet article/blog n’est pas de traiter, de diagnostiquer, ni de prescrire. Les informations contenues ne doivent en aucun cas remplacer l’avis d’un médecin. Ce matériel à visée informative a pour objectif d’aider à entretenir sa santé. L’auteur et l’éditeur déclinent toute responsabilité concernant l’interprétation de ce texte.

Compte tenu de l'évolution permanente des sciences médicales et nutritionnelles, le contenu (tout ou partie) de cet article n'est peut-être plus à jour au moment où vous le lisez. Veuillez noter que je me remets régulièrement en question, ce qui me permet d'apporter des mises à jour ou corrections si besoin.

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on TumblrShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page
Catégories : Alimentation

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz