Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on TumblrShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page

 

Le sommeil est un processus de guérison et de revitalisation des plus efficaces. Lorsque nous dormons bien et avons un sommeil réparateur suffisant chaque nuit, la journée qui suit est généralement bien plus agréable à vivre.
L’insomnie, que l’on caractérise par un manque de sommeil sain et réparateur, est un problème courant chez 20 à 30 % des adultes en Occident à différents moments de leur vie. Elle concerne tant les problèmes d’endormissement que les réveils nocturnes fréquents.
Les statistiques rapportent que 20 % des adultes et la moitié de nos aînés connaissent des difficultés d’endormissement. Le trouble du sommeil le plus fréquent est l’insomnie chronique qui concerne 15 % des adultes.
Aujourd’hui, je vous livre un article qui devrait être relativement court mais qui aborde, selon moi, 2 points essentiels dans l’approche et la résolution de l’insomnie.

 

Insomnie : une autre approche

 

Quand les métaux lourds s’en mêlent

Il s’agit là d’une cause insoupçonnée parmi les causes de l’insomnie. L’intoxication aux métaux lourds n’est pas rare de nos jours. Nous sommes exposés au quotidien à nombre d’entre eux, en particulier le mercure que l’on trouve dans les amalgames dentaires (plombages).
Or, les métaux lourds ont tendance à surexciter le système nerveux empêchant ainsi la survenue de l’endormissement et le bon déroulement de votre nuit.
C’est là que nous pouvons parler d’une autre approche du traitement de l’insomnie. En effet, on considère bien souvent (et souvent à juste titre il est vrai) que l’insomnie est due à une carence en neurotransmetteurs, GABA et sérotonine essentiellement. Aussi, on a tendance à partir du principe qu’il suffit de corriger les niveaux pour résoudre le problème mais si, à l’instar de la prise en charge du Candida Albicans, on ne s’occupe pas de la cause (via une détox digne de ce nom), on ne résout pas le problème.

 

L’insomnie se traite essentiellement la journée

Si vous allez trop vite la journée et que vous souhaitez vous arrêter le soir, il suffit de mettre un bon coup de frein. N’est-ce pas ? Et bien non, les choses ont changé. On considère désormais (et je rejoins grandement ce postulat) qu’il vaut mieux ralentir au cours de la journée plutôt que de freiner brutalement le soir en prenant des somnifères ou plus simplement des plantes à visée sédative.
Aussi, je vous recommande de prendre en charge votre insomnie au cours de la journée en vous tournant vers le magnésium (ainsi que de la silice colloïdale pour faciliter son absorption au niveau des cellules) et/ou vers des plantes à visée sédative sans qu’elles ne provoquent non plus une sédation trop importante. Parlez-en à votre médecin ou à votre naturopathe…

 

Quelques rappels de base pour venir à bout de l’insomnie

Je ne m’étendrai pas sur ces points car ils sont très communs et donc déjà maintes fois abordés, soit sur ce blog soit ailleurs sur la toile.

1. Modifiez votre régime alimentaire

L’étape n°1 consiste à modifier votre régime alimentaire. En effet, on constate étonnamment que pour beaucoup de gens, le régime alimentaire provoque des insomnies.
Avant d’aller vous coucher, je vous invite à réduire votre consommation de sucres simples car votre organisme va les brûler et va s’en suivre une augmentation du métabolisme qui est tout sauf appropriée lorsqu’on souhaite s’endormir rapidement.
Évitez simplement le soir  les sucreries.
À propos de l’alimentation, envisagez des aliments riches en potassium. Beaucoup de gens n’ont pas conscience qu’ils souffrent de niveaux de potassium insuffisants. Or, celui-ci est un nutriment essentiel dont vous avez besoin pour aider à détendre votre corps et donc vous endormir. Les avocats sont extrêmement riches en potassium et comportent en outre des lipides de très haute qualité…

2. Réduisez le stress

La deuxième étape, quand on souhaite surmonter l’insomnie, est de réduire l’anxiété et le stress. Je ne m’étendrai pas sur ce point et vous invite plutôt à consulter un article traitant de l’hygiène de vie en cas de fatigue des glandes surrénales.

3. Modifiez certaines de vos habitudes de vie

Il est bien souvent nécessaire de mettre en place des changements en terme d’habitudes de vie quand on souffre d’insomnie. Par exemple je vais vous recommander quelques petites choses à mettre en place dans votre habitat afin d’améliorer votre sommeil.
Faites en sorte, dans la mesure du possible, de maintenir la température de votre logement en dessous de 21°. Un logement tempéré aidera à améliorer votre sommeil.
Une autre chose que vous pouvez envisager est de vous assurer que votre lit est confortable. S’il y a un ou plusieurs creux au niveau du matelas, il est temps de songer à le remplacer.
En outre, assurez-vous que votre chambre est bien sombre afin de faciliter un sommeil de qualité.

 

Meilleurs aliments en cas d’insomnie

Aliments riches en tryptophane. Cet acide aminé stimule la production de sérotonine qui aide à la relaxation. On le trouve essentiellement dans la chair animale : dinde, poulet ou thon.

Glucides complexes : les glucides aident aussi à produire de la sérotonine. Faites en sorte d’inclure de la courge ou des patates douces à votre dîner.

Aliments riches en magnésium. Le magnésium est connu pour ses propriétés relaxantes. Aussi, incluez des légumes à feuilles vertes, des graines de sésame ou de tournesol dans votre régime alimentaire.

Vitamines du groupe B. La levure de bière, le foie et les légumes à feuilles vertes sont riches en vitamines du groupe B.

Aliments à éviter

La caféine et l’alcool perturbent le sommeil. Puis, tout allergène alimentaire potentiel peut causer de l’insomnie. Ensuite, le sucre (surtout blanc) entraîne des variations de la glycémie pouvant engendrer de l’insomnie. Enfin, les aliments riches en graisses ralentissent la digestion et peuvent mener à une indigestion la nuit. Limitez les aliments gras (et surtout frits) avant de vous coucher.

 

Quelques solutions naturelles à titre indicatif

A titre indicatif car chaque cas est unique. Je ne prétends pas vous livrer là une solution clé en main ne connaissant pas spécifiquement votre condition mais voici les (quelques) solutions en question :

La valériane. Elle aide à détendre le système nerveux. 500 mg, 1 à 3 fois au cours de la journée. Attention car la valériane peut entraîner à terme une tolérance et une dépendance. À utiliser donc sur une courte période. En outre, elle peut causer une modification du métabolisme d’autres substances par le foie et entrainer des interactions avec les anticonvulsivants, les benzodiazépines, les somnifères, les antidépresseurs tricycliques et l’alcool.

La passiflore. Elle aussi aide à détendre le système nerveux et ne cause en général pas de somnolence. 500 mg, 1 à 3 fois au cours de la journée.

Le magnésium. Ce minéral favorise la relaxation. Assurez-vous d’obtenir 300 mg de minéral effectif au cours de la journée. Si vous vous tournez vers un supplément, il est très important de segmenter les doses car il vaut mieux une petite dose à plusieurs reprises qu’une seule en une fois.

La vitamine B12. 1000 mcg (ou µg) par jour durant 3 semaines. La vitamine B12 soutient la fonction cellulaire et une carence peut causer de l’insomnie.

Pour le soir : La mélatonine. 1 à 3mg 1 demi-heure avant le coucher. Elle aide à promouvoir le sommeil mais il convient de l’utiliser sur une courte période dans le sens où il s’agit d’une hormone sécrétée normalement naturellement par votre glande pinéale qu’il ne faudrait pas perturber.

 

Références

1. Valerian – University oF Maryland Medical Center – http://www.umm.edu/health/medical/altmed/herb/valerian
2. Passionflower – University oF Maryland Medical Center – http://www.umm.edu/health/medical/altmed/herb/passionflower
3. The effect of magnesium supplementation on primary insomnia in elderly: A double-blind placebo-controlled clinical trial. – Abbasi B1, Kimiagar M, Sadeghniiat K, Shirazi MM, Hedayati M, Rashidkhani B. – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23853635
4. Vitamin B12 Treats Insomnia – http://vitamininjections.net/vitamin-b12-treats-insomnia/
5. Melatonin for Treatment of Sleep Disorders – N Buscemi, B Vandermeer, R Pandya, N Hooton, L Tjosvold, L Hartling, G Baker, S Vohra, and T Klassen. – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK11941/

 

 

Recevez les prochains articles et les astuces santé réservées aux inscrits





Lettre d'information trimestrielle. Nous vous garantissons que votre adresse ne sera pas transmise à des tiers.

 

AVERTISSEMENT

L’objectif de cet article/blog n’est pas de traiter, de diagnostiquer, ni de prescrire. Les informations contenues ne doivent en aucun cas remplacer l’avis d’un médecin. Ce matériel à visée informative a pour objectif d’aider à entretenir sa santé. L’auteur et l’éditeur déclinent toute responsabilité concernant l’interprétation de ce texte.

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on TumblrShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz