Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on TumblrShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page

 

Il est désormais bien admis, et ce depuis de nombreuses années, que l‘excès de sucre entraîne de graves dommages sur notre santé conduisant à des troubles graves tels que l’obésité, les maladies cardiaques, le diabète de type 2 et même le cancer.
Nous n’avons jamais autant mangé de sucre qu’aujourd’hui et la plupart des aliments transformés en contiennent. Nous avons longtemps cru que le gras est le principal responsable de l’obésité mais la recherche médicale a montré que cette théorie est incorrecte. En réalité, c’est l’excès de sucre, toujours plus important, qui est responsable de l’épidémie d’obésité.

Heureusement, les conséquences délétères d’une consommation de sucre peuvent être évitées et même inversées. Alors que la plupart des régimes et changements alimentaires peuvent prendre des semaines avant de montrer de réels bénéfices, l’arrêt du sucre peut engendrer des effets positifs immédiats sur la santé globale. Voyons un peu tout cela…

 

Arrêt du sucre quels effets sur la santé

 

Un bref rappel sur les méfaits du sucre

Un inducteur avéré de nombreuses maladies chroniques

Une équipe de scientifiques de l’université de Californie à San Francisco a récemment démontré à travers le regroupement de plus de 8000 articles scientifiques que le sucre nous rend non seulement obèses mais aussi gravement malades.
Le projet, nommé SugarScience, met en valeur le sucre en tant que principal responsable dans la formation de maladies métaboliques qui peuvent conduire à des conditions telles que les maladies cardiaques ou encore le diabète de type 2. D’une manière générale le sucre est très toxique pour le corps et les organes vitaux, compris le foie.

Un des principaux responsables de l’épidémie mondiale de cancer

Une étude de 2013 menée par le Crédit Suisse Research Institute a montré que 40 % des dépenses de santé aux États-Unis sont le fait de maladies directement liées à la surconsommation de sucre. Nous savons que le sucre est le principal inducteur de l’obésité mais ce que nous avons découvert en 2014, c’est que l’obésité est responsable d’environ 500 000 cas de cancer dans le monde chaque année.
Près de deux tiers des cancers liés à l’obésité, qui comprennent le cancer du côlon, du rectum, des ovaires ou encore de l’utérus, surviennent essentiellement en Amérique du Nord et en Europe.
En outre, un rapport britannique récent estime que l’obésité pourrait entraîner 670 000 cas supplémentaires de cancer dans le seul royaume uni pour les 20 prochaines années.

Le sucre est hautement addictif

Une étude menée par le Docteur Nicole Avena de l’école de médecine du Mont Sinaï a démontré que la consommation de sucre et les comportements addictifs sont étroitement liés. L’étude a montré, en outre, que le sucre est huit fois plus addictif que la cocaïne.
Ce qui rend le sucre hautement addictif est son raffinage donc sa transformation. En effet, quand une feuille de coca est mâchée, elle est considérée comme ayant un faible potentiel de dépendance. Cependant, une fois qu’elle est transformée en une dose concentrée (soit de la cocaïne), elle entraîne de la dépendance. Ainsi, les formes naturelles et transformées des aliments n’ont pas les mêmes propriétés et ceci est valable pour le sucre.

 

Voici ce qui arrive à votre organisme quand vous arrêtez de consommer du sucre pendant 10 jours

Dans une nouvelle étude qui a été menée avec des enfants, des chercheurs ont pu constater des améliorations spectaculaires pour la santé en seulement 10 jours.
Le Docteur Robert Lutsig et son équipe de chercheurs de l’université de Californie à San Francisco ont été en mesure de constater une réduction du taux de triglycérides de 33 points en moyenne, une chute de 5 points du taux de cholestérol LDL ainsi qu’une baisse conséquente de la pression artérielle diastolique. En outre, en seulement 10 jours, tous les enfants qui ont participé à l’étude ont réduit considérablement leur risque de développer un diabète de type 2.
Bien que cette étude ait été menée sur des enfants dont on sait qu’ils sont plus enclins à guérir rapidement, les résultats extrêmement positifs suggèrent des avantages similaires pour les adultes.

 

Comment arrêter le sucre ?

Nous venons de voir que le sucre est en réalité extrêmement addictif. Avez-vous déjà tenté d’arrêter celui-ci ? Faites l’essai et vous réaliserez sans doute le pouvoir qu’il peut exercer sur vous.
Le sucre est une véritable drogue et stimule les mêmes centres au sein du cerveau que ceux stimulés par la cocaïne ou l’héroïne.
Si l’arrêt brutal et ferme du sucre vous paraît irréalisable, essayez de réduire sa consommation sur du long terme, donc en prenant votre temps…

 

Références

1. UCSF Launches Sugar Science Initiative – Researchers Highlight Strong Links Between Sugar and Chronic Disease – By Kristen Bole on November 10, 2014 – https://www.ucsf.edu/news/2014/11/120751/ucsf-launches-sugar-science-initiative
2. Le sucre: la note est salée pour l’économie – https://www.credit-suisse.com/ch/fr/articles/articles/news-and-expertise/2013/09/fr/is-sugar-turning-the-economy-sour.html
3. WHY DIETS FAIL – FREQUENTLY ASKED QUESTIONS – http://www.drnicoleavena.com/why-diets-fail/
4. Isocaloric fructose restriction and metabolic improvement in children with obesity and metabolic syndrome – Robert H. Lustig, Kathleen Mulligan, Susan M. Noworolski, Viva W. Tai, Michael J. Wen, Ayca Erkin-Cakmak, Alejandro Gugliucci andJean-Marc Schwarz. – http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/oby.21371/abstract

 

 

Recevez les prochains articles et les astuces santé réservées aux inscrits





Lettre d'information trimestrielle. Nous vous garantissons que votre adresse ne sera pas transmise à des tiers.

 

AVERTISSEMENT


L’objectif de cet article/blog n’est pas de traiter, de diagnostiquer, ni de prescrire. Les informations contenues ne doivent en aucun cas remplacer l’avis d’un médecin. Ce matériel à visée informative a pour objectif d’aider à entretenir sa santé. L’auteur et l’éditeur déclinent toute responsabilité concernant l’interprétation de ce texte.

Compte tenu de l'évolution permanente des sciences médicales et nutritionnelles, le contenu (tout ou partie) de cet article n'est peut-être plus à jour au moment où vous le lisez. Veuillez noter que je me remets régulièrement en question, ce qui me permet d'apporter des mises à jour ou corrections si besoin.

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on TumblrShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page
Catégories : Alimentation